Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 219,14
    +261,57 (+3,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 085,08
    +30,67 (+0,61 %)
     
  • Dow Jones

    39 512,84
    +837,14 (+2,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0779
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 366,90
    -8,10 (-0,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 919,11
    +221,26 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 268,55
    -44,08 (-3,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,20
    -0,06 (-0,08 %)
     
  • DAX

    18 772,85
    +86,25 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    8 433,76
    +261,61 (+3,20 %)
     
  • Nasdaq

    16 340,87
    +184,57 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 222,68
    +94,89 (+1,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 229,11
    -44,99 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 963,68
    +487,78 (+2,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,2518
    -0,0029 (-0,23 %)
     

Ukraine: Près de 2000 personnes évacuées à Kharkiv face à l'offensive russe

SERGEY BOBOK / AFP

Des centaines de personnes ont été évacuées de zones proches de la frontière russe, dans la région ukrainienne de Kharkiv, a déclaré le gouverneur régional samedi, au lendemain du lancement par la Russie d'une offensive terrestre transfrontalière surprise.

"Au total, 1.775 personnes ont été évacuées", a écrit le gouverneur Oleg Synegubov sur les réseaux sociaux, ajoutant que la Russie avait procédé à des tirs d'artillerie et de mortier sur 30 localités de la région, dans le nord-est ukrainien, au cours des dernières 24 heures.

Les forces russes ont fait de petites avancées dans la zone frontalière, dont elles avaient été repoussées il y a près de deux ans. La région de Kharkiv est en grande partie sous contrôle ukrainien depuis septembre 2022. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a rapporté vendredi soir des "combats intenses" sur toute la ligne de front.

Une source militaire ukrainienne de haut rang a déclaré que les forces russes avaient avancé d'un kilomètre en Ukraine et tentaient de "créer une zone tampon" dans la région de Kharkiv et celle voisine de Sumy afin d'empêcher les attaques contre le territoire russe.

PUBLICITÉ

Les autorités de Kiev ont prévenu depuis des semaines que Moscou pourrait tenter d'attaquer les régions frontalières du nord-est, en poussant son avantage, alors que l'Ukraine est confrontée à des retards dans l'aide occidentale et à des pénuries de combattants.

"Gains tactiques significatifs"

L'armée ukrainienne a déclaré avoir déployé davantage de troupes dans la région où, selon Zelensky, les forces ukrainiennes utilisent l'artillerie et des drones pour contrecarrer l'avancée russe. "Des unités de réserve ont été déployées pour renforcer la défense dans cette zone du front", a déclaré l'armée.

Lire aussiPoutine, investi président, promet aux Russes la victoire

L'Institut américain pour l'étude de la guerre (Institute fo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi