Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 557,67
    +365,95 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Ukraine: Meloni juge "inopportune" l'invitation de Macron à Zelensky

Giorgia Meloni à Bruxelles.  - Ludovic Marin
Giorgia Meloni à Bruxelles. - Ludovic Marin

La Première ministre italienne Giorgia Meloni a jugé jeudi "inopportune" l'invitation faite par le président français Emmanuel Macron à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky de se rendre mercredi à Paris.

Une entorse à "l'unité" européenne?

Interrogée sur l'opportunité du voyage effectué à Washington en début de semaine par les ministres de l'Economie français et allemand, Giorgia Meloni a répondu à son arrivée au sommet de l'UE à Bruxelles: "L'invitation d'hier a Zelensky m'a semblé plus inopportune parce que je pense que notre force dans cette histoire est l'unité".

"Je comprends les questions de politique intérieure, le fait de privilégier les propres opinions publiques intérieures, mais il y a des moments où privilégier ces opinions risque de ne pas être favorable à la cause et il me semble que cela a été le cas", avec la visite mercredi à Paris de Volodymyr Zelensky, qui a été rejoint à l'Elysée par le chancelier allemand Olaf Scholz.

La réponse sèche d'Emmanuel Macron

Selon les médias italiens, Giorgia Meloni a mal vécu le fait de ne pas avoir été invitée à ce dîner mercredi soir réunissant Emmanuel Macron, Volodymyr Zelensky et Olaf Scholz. Le président français et la cheffe du gouvernement italien ont des relations plutôt tendues, notamment sur la question des migrants

Interrogé sur ces déclarations de Giorgia Meloni, Emmanuel Macron a répondu: "je n'ai pas de commentaire à faire". "J'ai souhaité le recevoir, le président Zelensky, avec le chancelier Scholz, je pense que nous sommes dans notre rôle (...). Je pense que c'est au président Zelensky aussi d'apprécier les formats qu'il choisit", a ajouté le président français.

"Ce qui importe c'est que nous soyons collectivement efficaces et que nous ayons une stratégie qui permette de retrouver une paix durable, c'est-à-dire une paix qui respecte l'Ukraine dans ses droits et ses frontières, une paix qui soit respectueuse de la justice compte tenu des crimes qui ont été commis et une paix qui permette de bâtir un cadre de sécurité durable pour notre Europe", a-t-il conclu.

Article original publié sur BFMTV.com