Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 422,47
    -248,57 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    16 943,39
    +141,85 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 783,64
    -2 261,27 (-3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 474,87
    -27,79 (-1,85 %)
     
  • S&P 500

    5 321,86
    +14,85 (+0,28 %)
     

Ukraine : Kiev admet une détérioration sur le front, Moscou capitalise sur son avantage tactique

Adobe Stock

L’Ukraine concède rencontrer des difficultés face à la Russie en ce printemps 2024. Le Kyiv Independent, relayé par Courrier international, le 29 avril, estime que la Russie est sur le point de «prendre pied sur le front est». Et pour cause, la situation s’est «détériorée», a concédé Oleksandr Syrsky, commandant en chef de l’armée ukrainienne. Ses troupes ont quitté Berdytchiv, Semenivka et Novomykhaïlivka. Kiev est obligé de revoir sa copie alors que l’aide occidentale se fait attendre. En outre, sa contre-offensive de l’été 2023 a été un échec et les forces armées ukrainiennes ont perdu la ville d’Avdiïka, en février dernier. Par ailleurs, les autorités éprouvent une certaine difficulté à mobiliser de nouveaux soldats.

D’après John Holman, correspondant d’Al-Jazeera en Ukraine, les forces russes ont l’avantage d’avoir «l’initiative sur le champ de bataille». La raison ? Ils peuvent se concentrer sur «plusieurs points de la ligne de front», explique le journaliste. Les Russes auraient désormais mis l’accent sur la région de Kharkiv, la deuxième plus grande d’Ukraine. En effet, Oleksandr Syrsky observe «une augmentation du nombre de troupes russes» dans cette zone. D’après George Wright, journaliste de la BBC, la Russie essaie d’accélérer la cadence avant l’arrivée de l’aide américaine.

En effet, George Wright rappelle que les forces ukrainiennes doivent recevoir «les nouvelles armes américaines dont elles ont tant besoin». Elles ne sont pas encore arrivées «sur les lignes de front, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Croissance : le PIB de la France a légèrement progressé au premier trimestre
Connaissez-vous le «spoofing», cette arnaque particulièrement dangereuse ?
Espagne : pourquoi le Premier ministre Pedro Sanchez a-t-il menacé de démissionner ?
L'arme nucléaire française au service de l'Europe ? Emmanuel Macron veut «ouvrir le débat»
L’aéroport de Dubaï deviendra-t-il le plus grand au monde ?