Publicité
La bourse ferme dans 6 h 17 min
  • CAC 40

    7 588,50
    -119,52 (-1,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 888,35
    -47,15 (-0,96 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0684
    -0,0059 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    2 332,40
    +14,40 (+0,62 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 729,29
    -430,88 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 428,63
    +10,76 (+0,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,20
    -0,42 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 150,81
    -114,87 (-0,63 %)
     
  • FTSE 100

    8 150,26
    -13,41 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    -0,0041 (-0,32 %)
     

Ukraine, Chine, économie mondiale : le sommet du G7 s'ouvre ce vendredi à Hiroshima

Joe Biden est l'un des premiers dirigeants à avoir été accueilli par le Premier ministre japonais Fumio Kishida, pour un sommet du G7 qui se tient dans un contexte particulier, celui de la guerre en Ukraine, un sujet qui devrait figurer à l'ordre du jour de ce rendez-vous, tout comme les conséquences du conflit sur l'économie mondiale.

Selon un responsable de l'Union européenne, le G7 devrait évoquer de nouvelles sanctions contre Moscou, portant notamment sur les exportations russes de diamants.

Olaf Scholz le Chancelier allemand et Rishi Sunak, le Premier ministre britannique sont également arrivés au Japon ; l'Allemagne et le Royaume-Uni, deux pays aux avant-postes de la défense ukrainienne, malgré les réticences de Berlin au début du conflit. Le Japon est le seul pays du G7 à ne pas avoir fourni d'aide militaire à Kyiv.

L'expansion de la Chine sera aussi évoquée lors du sommet qui démarre ce vendredi à Hiroshima, lieu symbolique, chargé d'histoire.