Publicité
La bourse ferme dans 1 h 36 min
  • CAC 40

    8 098,90
    -42,56 (-0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 034,12
    -12,87 (-0,26 %)
     
  • Dow Jones

    39 881,53
    +8,54 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    2 412,70
    -13,20 (-0,54 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 131,06
    -1 000,59 (-1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 506,84
    -19,58 (-1,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,50
    -1,16 (-1,47 %)
     
  • DAX

    18 702,92
    -23,84 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 364,91
    -51,54 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    16 840,91
    +8,28 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 321,63
    +0,22 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2744
    +0,0032 (+0,25 %)
     

Ukraine : arrestation à Cuba de 17 personnes suspectées de recruter pour la Russie

Ukraine : arrestation à Cuba de 17 personnes suspectées de recruter pour la Russie

Dix-sept personnes ont été arrêtées à Cuba en raison de leur lien présumé avec un réseau de trafic opérant depuis la Russie avec l'objectif de recruter des hommes pour faire la guerre en Ukraine, a annoncé le ministère cubain de l'Intérieur.

Le gouvernement avait expliqué lundi que le ministère s'efforçait de "neutraliser et de démanteler un réseau de trafic d'êtres humains qui opère à partir de la Russie pour incorporer des citoyens cubains qui y vivent, et même certains de Cuba, dans les forces militaires impliquées dans les opérations militaires en Ukraine".

Jeudi, le responsable de l'enquête, César Rodriguez, a indiqué que 17 personnes ont été arrêtées pour l'instant, sans donner leur nationalité.

Il a cependant précisé que l'une d'entre elles est "l'organisatrice interne de ces activités". Deux autres ont été identifiées comme des recruteurs, a-t-il ajouté.

PUBLICITÉ

De son côté, le parquet a déclaré que les autorités judiciaires envisagent des accusations de "trafic d'êtres humains, de mercenariat (et) d'actes hostiles depuis un état étranger", ce qui peut impliquer des incarcérations pour 30 ans, à perpétuité, ou même la peine de mort.

Marilin Vinent, mère d'un des jeunes recruté : "Nous avons perdu la communication avec lui. Je ne sais pas si mon fils va bien. S'il est vivant. Je ne sais pas. Ils ont tous été trompés. Ils ont été emmenés pour travailler dans la construction, déplacer des débris ou travailler dans la logistique. De quel genre de logistique s'agit-il ?"

Le père de deux jeunes autres recrues est apparu à la télévision d'Etat, racontant que l'un de ses fils avait réussi à partir de l'île en juillet, tandis que l'autre est entre les mains des autorités à Cuba.

Des médias américains ont eux fait état du cas de deux jeunes de 19 ans disant avoir été recrutés via Facebook et trompés par des recruteurs qui leur offraient de travailler comme maçon en Ukraine, avec l'armée russe. D'autres témoins affirment avoir été directement engagés par les forces armées de la Russie. Le gouvernement cubain a nié toute complicité avec Moscou.