Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 805,94
    +58,52 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 656,41
    +312,86 (+1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    38 876,71
    -258,08 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0844
    +0,0099 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 212,53
    +2 997,54 (+4,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 437,74
    +42,70 (+3,06 %)
     
  • S&P 500

    5 434,30
    +58,98 (+1,10 %)
     

UFC Paris: Morgan Charrière signe un premier succès marquant pour ses débuts à l'UFC

@IconSport

De l’ombre à la lumière, Morgan Charrière a surgi tel un éclair à l’UFC Paris, deuxième édition du nom. Dans une ambiance exceptionnelle à l’Accor Arena, celle qu’il avait réclamé pour ses grands débuts à l’UFC - la plus grande organisation de MMA dans le monde - le Français a prouvé qu’il avait faim de combats. Revenu plus déterminé que jamais après s’être extirpé d’un parcours semé d’embûches, l’ancien champion du Cage Warriors n’a pas mis bien longtemps à prendre le dessus sur son adversaire, l’Italien Manolo Zecchini.

>>> L'UFC Paris EN DIRECT avec le main event à venir !

"The Last Pirate" a écourté le combat dès le premier round en envoyant des middle kicks tous plus puissants les uns que les autres. C’est justement sur un dernier coup de pied très précis que Zecchini a flanché, touché au foie. "Le game plan, c’était de ne pas tomber dans la bagarre, de circuler, prendre son timing, et dès que je l’ai, je lui casse la gueule, c’est tout", a résumé Morgan Charrière dans la cage, après le combat. Cette dernière déclaration a fait exploser la salle de Bercy qui, comme lors de la première édition, répond présent pour les combattants français.

Lapilus héroïque

Taylor Lapilus s’est lui-même nourri de cette atmosphère pour se défaire du combattant irlandais Caolan Loughran, adepte du trashtalk, après sept ans d’absence. Une performance héroïque et d’autant plus impressionnante qu’à l’origine, Taylor Lapilus s’était préparé pour combattre un autre adversaire. Le forfait de Muin Gafurov a modifié la feuille de route, mais pas la détermination. "C’était un combat difficile, l’un des plus durs de ma carrière. J’ai eu beaucoup de choses à affronter pour ce combat. Je voulais me prouver des choses à moi-même, j’en avais besoin. C’est un bon combat de retour."

Article original publié sur RMC Sport