Publicité
La bourse ferme dans 1 h 34 min
  • CAC 40

    7 940,09
    -16,32 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 904,87
    -8,05 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    38 780,61
    -209,22 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 136,70
    +10,40 (+0,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 359,01
    +2 385,27 (+3,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,48
    -0,26 (-0,33 %)
     
  • DAX

    17 720,60
    +4,43 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    7 641,79
    +1,46 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 021,74
    -185,77 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    5 102,47
    -28,48 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    +186,83 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2697
    +0,0004 (+0,03 %)
     

UFC: match nul entre Shevchenko et Grasso qui garde sa ceinture

Alexa Grasso reste la reine des poids mouches. Après avoir créé la sensation au mois de mars prenant la ceinture de l'ex-championne Valentina Shevchenko, la Mexicaine retrouvait sa rivale samedi soir à Las Vegas pour le main event de l’UFC. Cette revanche était particulièrement attendue, notamment par la Française Manon Fiorot qui rêve d’avoir sa chance pour le titre.

Mais en dépit d'un beau combat, le public restera finalement sur sa faim. Car il n’y a pas eu de gagnante à la T-Mobile Arena. Les deux combattantes se sont séparées sur un match nul (47-47, 47-48, 48-47). La Mexicaine, soutenue par une grande partie du public à l'occasion de l’UFC Noche, garde sa ceinture.

>> Abonnez-vous à RMC Sport 2 pour ne rien manquer de l'UFC

"Si la compétition avait été juste, j’aurais gagné"

"Je pensais avoir gagné, confie-t-elle à chaud. Je pensais que mes coups faisaient plus de dégâts, et être plus forte qu’elle. Surtout j’ai cherché à finir le combat." L'avenir ? Grasso laisse planer le mystère. "Je vais en parler avec mes managers et on verra la suite."

De l’autre côté de la cage, la pilule était très difficile à avaler pour Valentina Shevchenko : "Pour moi c’était 3 rounds à 2, peste l'ex-championne avant de pointer du doigt l'impartialité des arbitres : "Je sais que ce n’était pas mon jour, en ce jour de l’indépendance du Mexique... Je m’attendais à une guerre, j’ai combattu jusqu’au bout." Et de conclure : "Si la compétition avait été juste, j’aurais gagné."

Article original publié sur RMC Sport