Publicité
La bourse ferme dans 7 h 56 min
  • CAC 40

    7 671,99
    +0,65 (+0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 936,63
    -11,10 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0680
    -0,0026 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    2 369,30
    +0,30 (+0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 461,11
    -1 137,14 (-1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,51
    -4,81 (-0,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 231,17
    -23,01 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 279,36
    +6,90 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 071,93
    -263,39 (-1,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

UEFA: la Russie restera exclue "jusqu'à la fin de la guerre", promet Ceferin

UEFA: la Russie restera exclue "jusqu'à la fin de la guerre", promet Ceferin

Le football russe reste banni jusqu’à nouvel ordre. Mise à l’écart du monde du football après le début de l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, la Russie le restera "jusqu’à la fin de la guerre", a annoncé le président de l’UEFA Aleksander Ceferin, qui maintient une position de fermeté auprès du média slovène Metropolitan. Les équipes russes resteront donc exclues des compétitions européennes jusqu’à la fin des hostilités. Le 28 février 2022, dans un communiqué commun, l’UEFA et la FIFA avaient décidé d’exclure les équipes russes des compétitions internationales, appliquant les recommandations du Comité international olympique (CIO).

"Nous devions le faire"

L’UEFA avait également rompu son contrat de sponsoring avec Gazprom. Le géant gazier russe était un sponsor majeur de l’instance européenne. "Il s'agissait tout simplement d'un acte symbolique. Il est difficile d'afficher de la publicité pour cette société autour des terrains où des centaines de millions de personnes regardent les matchs après le début d'une guerre. Je suis désolé que ce soit le cas, mais nous devions le faire. Mais il est également vrai que les personnes qui crient le plus fort à ce sujet sont celles qui continuent d'acheter du gaz à la même entreprise", a constaté Ceferin.

Fin août, s’appuyant sur des estimations d’officiels américains, le New York Times établissait que 120.000 soldats russes et 70.000 soldats ukrainiens auraient été tués depuis le début de l’invasion russe 18 mois plus tôt, sans compter les centaines de milliers de blessés de chaque côté. Les deux camps continuent de subir de lourdes pertes, tandis que le conflit armé s’enlise. Le mois dernier, toujours, Kiev dénombrait plus de 10.000 civils tués depuis le début de la guerre.

Article original publié sur RMC Sport