La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 363,79
    -390,70 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

UE: la stratégie agricole «De la ferme à la fourchette» validée par le Parlement européen

·1 min de lecture

Réduire de moitié l’usage de pesticides, de 20% celui des engrais et baisser de 50% les antibiotiques pour les animaux d’élevage. Voilà quelques-uns des objectifs de la stratégie agricole européenne « De la ferme à la fourchette » validée par le Parlement mardi 19 octobre. Elle vise à augmenter la part de terres cultivées en agriculture biologique et lutter contre le gaspillage alimentaire.

Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg, Carlotta Morteo

Il est rare de trouver des sujets qui fassent presque l’unanimité.

« Cette stratégie va dans le bon sens, c’est positif. Il y a des aspects sur la fin de l’élevage en cage, il y a des aspects sur la possibilité de favoriser la production locale, explique Manuel Bompart, eurodéputé La France Insoumise, membre de la commission agriculture. Mais, malheureusement, ce qui organise le système agricole en Europe, c’est la Politique agricole commune (PAC) et là, les objectifs de réduction des pesticides qui sont affichées dans la stratégie “De la ferme à la fourchette” ne sont pas pris en compte par la PAC. »

►À écouter aussi: L’avenir de la PAC sera-t-il plus vert?

Le rapporteur de cette stratégie en 48 points et une bonne centaine de pages n’est pas de cet avis. Selon l’eurodéputé italien Herbert Dorfmann, membre du PPE, rien n’empêchera les États d’orienter leur part de la PAC, 162 milliards d’euros alloués à l’agriculture et deuxième poste de dépenses de l’Union européenne, vers des projets durables.

« On ne parle pas de l’industrie qui transforme les produits »

Il aurait même voulu élargir le spectre du texte. « On ne parle pas de l’industrie qui transforme les produits, du commerce, du consommateur. On ne parle que d’agriculture, et pas du grave problème de la redistribution de la valeur par exemple, alors qu’on sait que le producteur gagne de moins en moins et les intermédiaires de plus en plus », indique-t-il.

Les lobbys de l’agro-industrie européenne sont montés au créneau, laissant entendre que les rendements agricoles baisseraient entre 10 et 20% faute d’engrais et de pesticides. Cette fois-ci, leur argumentaire n’a pas convaincu. Il reste à voir ce qu’il restera de ce texte quand il s’agira de le transposer au niveau législatif, pour qu’il devienne contraignant.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles