La bourse ferme dans 2 h 22 min
  • CAC 40

    6 185,20
    +20,09 (+0,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 956,63
    +16,17 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2013
    -0,0027 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 786,50
    +8,10 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    46 203,11
    -854,73 (-1,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 275,80
    +41,38 (+3,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,31
    -1,36 (-2,17 %)
     
  • DAX

    15 099,11
    -30,40 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    6 867,63
    +7,76 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3901
    -0,0035 (-0,25 %)
     

UE: laborieux partage des doses du vaccin Pfizer

·2 min de lecture

Si la plupart des Etats membres ont accepté de se montrer solidaires avec cinq pays en grand retard sur la vaccination -la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Lettonie et la Slovaquie-, quelques rebelles, menés par l’Autriche, ont exigé de recevoir leur prorata de vaccins sans repartage.

La solidarité ne va pas encore de soi dans l'Union européenne. Il a fallu de longues et ardues négociations, pour trouver, dans la soirée du 1er avril, un accord sur la répartition dans l’Union européenne (UE) de 10 millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech, pour laquelle les Etats membres se sont déchirés.

Dix-neuf pays ont accepté de témoigner leur solidarité avec la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Lettonie et la Slovaquie, en manque cruel de vaccins ; ces cinq pays vont recevoir leur prorata des 10 millions de vaccins et vont se partager 2,85 millions de doses supplémentaires accordées par leurs partenaires, a annoncé la présidence portugaise de l’UE. L’Allemagne, la Belgique, Chypre, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie et la Suède vont se partager 6,66 millions de doses du vaccin. En revanche, trois pays, l’Autriche, la Slovénie et la République tchèque, se sont affranchis de toute solidarité, exigeant de recevoir leur strict prorata des 10 millions de vaccins.

L’intransigeance de l’Autriche

La proposition de compromis soumise aux Etats membres par le Portugal prévoyait une répartition au prorata de la population pour 7 millions de doses et de réserver 3 millions de doses à ajouter pour ces cinq pays très en difficulté. Mais deux jours de négociations entre les ambassadeurs des pays membres n’ont pas permis d’infléchir les positions de l’Autriche, de la Slovénie et de la République tchèque. Prague, qui faisait pourtant partie des pays en difficulté pouvant recevoir plus de doses, a refusé le compromis car il estimait "insuffisant" le geste fait en sa faveur. Sa position lui fait perdre 143 000 doses accordées au titre de la solidarité, a expliqué un diplomate européen.

De son côté, le chancelier autrichien Sebastian Kurz, s’est félicité d’avoir récupéré, grâce à son intransigeance, 199 000 doses pour son pays au lie[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi