Marchés français ouverture 4 h 56 min

UBISOFT ANNONCE SES RESULTATS POUR LE PREMIER SEMESTRE 2020-21

UBISOFT ENTERTAINMENT
·28 min de lecture

UBISOFT ANNONCE SES RESULTATS POUR LE PREMIER SEMESTRE 2020-21

Surperformance portée par la forte attractivité du portefeuille diversifié d’Ubisoft
et par les services Live

Mise à jour des objectifs 2020-21 en raison des décalages de Far Cry 6
et Rainbow Six Quarantine dus au COVID-19

Ubisoft Résultats semestriels 2020-21

PREMIER SEMESTRE 2020-21 : NET BOOKINGS NETTEMENT SUPÉRIEUR À L’OBJECTIF ET RENTABILITE RECORD

En M€

Variation publiée vs.
S1 2019-20

En % du net bookings total

S1 2020-21

S1 2019-20

Chiffre d’affaires IFRS15

757,0

+8,5%

NA

NA

Net bookings

754,7

+14,2%

NA

NA

Net bookings digital

655,4

+22,0%

86,8%

81,2%

Net bookings PRI

371,7

+19,9%

49,2%

46,9%

Net bookings back-catalogue

713,1

+39,4%

94,5%

77,4%

Résultat opérationnel IFRS

48,1

NA

NA

NA

Résultat opérationnel non-IFRS

114,3

NA

15,1%

1,0%

  • 100 millions de joueurs uniques actifs au premier semestre fiscal sur PC et consoles, en ligne avec l’ensemble de l’année calendaire 2019

  • Deuxième trimestre fiscal : Net bookings de 344,7 M€, nettement supérieur à l’objectif d’environ 290,0 M€

  • Tom Clancy’s Rainbow Six® Siege :

    • Solide acquisition de nouveaux joueurs sur le trimestre

    • Plus de 65 millions de joueurs enregistrés et près de 2,5 milliards d’euros de "consumer spending1" cumulés depuis son lancement

  • Assassin’s Creed® Odyssey :

    • Très forte progression sur les 3 derniers mois du sell-through, de l’engagement quotidien et du PRI, en hausses respectives de plus de 200%, 250%, et 400% vs Assassin’s Creed Origins (sur une base comparable)

  • Tom Clancy’s The Division® 2, For Honor® et The Crew® 2 :

    • Net bookings en hausse à deux chiffres pour chacun des trois jeux sur le deuxième trimestre par rapport à 2019-20

  • Just Dance® :

    • Net bookings de la franchise en hausse de plus 100% sur le deuxième trimestre par rapport à 2019-20

  • Ubisoft Connect :

    • L'écosystème de joueurs d'Ubisoft fait l'objet de la plus grande refonte de son histoire et ouvre la voie à des communautés et à des fonctionnalités cross-plateformes pour favoriser la découverte, le trafic et l'engagement


OBJECTIFS 2020-21 : Net bookings désormais attendu entre 2 200 M€ et 2 350 M€ et résultat opérationnel non-IFRS entre 420 M€ et 520 M€
Paris, le 29 octobre 2020 - Ubisoft publie ses résultats pour le premier semestre 2020-21, clos le 30 septembre 2020.

Yves Guillemot, Président Directeur Général, déclare : "L'industrie du jeu vidéo bénéficie d'une très forte dynamique. Portée par des niveaux d’engagement et d’interactions sociales sans précédent, elle est de loin le segment du divertissement affichant la plus forte croissance. Dans ce contexte, notre stratégie et nos avantages concurrentiels sont pleinement validés par les annonces de consolidation et de lancement de nouvelles plateformes qui ont marqué l’industrie récemment. La valeur des marques de jeu vidéo n’a jamais été aussi élevée et ces annonces soulignent l'importance de posséder un portefeuille profond et diversifié de franchises de haute qualité. Grâce à cet actif majeur, que nous avons construit de manière organique sur plus de deux décennies, Ubisoft a conclu des partenariats productifs avec les plus grandes plateformes technologiques et de jeux vidéo, qui se réjouissent toutes de pouvoir accueillir nos contenus.

En parallèle, nous continuons d'investir afin d’amplifier les bénéfices de notre relation directe avec les joueurs. Au cours des dix dernières années, nous avons à la fois bâti notre propre écosystème de distribution et de services en ligne, un identifiant unique pour l'ensemble des jeux et des plateformes ainsi qu’une capacité de production sans pareille. Ce sont des actifs formidables pour renforcer et développer cette relation directe. Grâce à des points d'entrée et des modèles de rémunération multiples, et avec le déploiement d'Ubisoft Connect, nous souhaitons offrir aux joueurs un accès fluide et des expériences enrichissantes tirant profit de la profondeur de notre catalogue de jeux. Cela permettra d'accroître la capacité de découverte, le trafic et l'engagement global afin de créer de la valeur significative pour nos joueurs, nos équipes et nos actionnaires sur les prochaines années."

Frédérick Duguet, directeur financier, commente : "Le deuxième trimestre a été une nouvelle période de surperformance pour Ubisoft, portée par l’attractivité et la profondeur de notre portefeuille diversifié de franchises, et par notre large gamme de services Live. Cette excellente dynamique a permis de délivrer une rentabilité record sur le premier semestre. Nous sommes fiers de nos équipes, qui ont fait preuve d'une implication et d'une résilience extraordinaires dans cette période exigeante, une grande majorité de nos développeurs continuant de travailler de chez eux. Elles ont livré à une cadence élevée des services et des contenus Live exceptionnels tout en développant le line-up le plus ambitieux de l’industrie. Nous continuons d’envisager l'année avec confiance et nous sommes impatients que les joueurs découvrent nos jeux. Cela commence aujourd'hui avec Watch Dogs : Legion, qui bénéficie de notes solides. Il sera suivi par Assassin's Creed Valhalla, l'un des plus grands titres grand public de cette fin d'année, et par la fraîcheur et la légèreté de notre nouvelle marque, Immortals Fenyx Rising. Nos jeux devraient pleinement bénéficier de notre forte présence au lancement très attendu de la nouvelle génération de consoles.

Profitant de cette forte dynamique et bien que nous ayons déplacé Far Cry 6 et Rainbow Six Quarantine en 2021-22 pour exploiter leur plein potentiel dans le contexte des défis de production causés par la COVID-19, nos nouveaux objectifs de résultat opérationnel non-IFRS 2020-21 restent dans la fourchette fixée en mai dernier. Le fait de pouvoir maximiser la valeur à long terme de nos marques tout en maintenant des objectifs financiers solides souligne la nature de plus en plus récurrente de nos revenus, la force de notre portefeuille de franchises, la confiance dans nos sorties de fin d’année et la dynamique actuelle de l’industrie."

Yves Guillemot ajoute : "Au cours du trimestre, nous avons entrepris des actions profondes pour créer un lieu de travail plus sûr et plus inclusif et pour transformer notre culture d'entreprise. Nous avons notamment procédé à un audit de nos procédures RH et reçu les commentaires de plus de 14 000 employés afin d’avoir une vision la plus complète possible de la situation et de pouvoir définir une feuille de route. Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, les témoignages de nos équipes ont montré un profond attachement à Ubisoft et une forte volonté de défendre les valeurs de respect et de bienveillance sur lesquelles le Groupe a été bâti. Nous nous engageons à apporter les changements nécessaires afin de créer une culture d’entreprise exemplaire dont chacun chez Ubisoft pourra être fier".

Note
Le Groupe présente des indicateurs à caractère non strictement comptable car ils illustrent mieux les performances opérationnelles et financières d’Ubisoft. Les définitions des indicateurs alternatifs de performance ainsi que le tableau de réconciliation entre le compte de résultat consolidé IFRS et le compte de résultat consolidé non-IFRS sont disponibles en annexe de ce communiqué.

Compte de résultat et principaux éléments financiers

En millions d’Euros

S1 2020-21

%

S1 2019-20

%

Chiffre d’affaires IFRS15

757,0

697,5

Revenus différés liés à la norme IFRS15

-2,2

-36,4

Net bookings

754,7

661,1

Marge brute basée sur le net bookings

652,8

86,5%

564,3

85,4%

Frais de Recherche et Développement non-IFRS

-258,5

-34,3%

-284,9

-43,1%

Frais Commerciaux non-IFRS

-177,3

-23,5%

-186,9

-28,3%

Frais Généraux et Administratifs non-IFRS

-102,6

-13,6%

-85,7

-13,0%

Frais Commerciaux et Frais Généraux non-IFRS

-279,9

-37,1%

-272,5

-41,2%

Résultat opérationnel non-IFRS

114,3

15,1%

6,9

1,0%

Résultat opérationnel IFRS

48,1

9,3

BPA dilué non-IFRS (en €)

0,71

0,11

BPA dilué IFRS (en €)

0,17

0,01

Trésorerie provenant des activités opérationnelles non-IFRS (1)

-72,8

-20,6

Dépenses liées aux investissements en R&D

-520,3

-431,4

Situation financière nette non-IFRS

-123,9

-217,8

(1) Sur la base du tableau de flux de trésorerie pour comparaison avec les autres acteurs du secteur (non revu).

Chiffre d’affaires et net bookings

Le chiffre d’affaires IFRS15 du deuxième trimestre 2020-21 s'élève à 329,7 M€, en baisse de 1,3% (en hausse de 1,6% à taux de change constants2) par rapport aux 334,1 M€ réalisés au deuxième trimestre 2019-20. Le chiffre d’affaires IFRS15 du premier semestre 2020-21 s'élève à 757,0 M€, en hausse de 8,5% (9,4% à taux de change constants) par rapport aux 697,5 M€ réalisés au premier semestre 2019-20.

Le net bookings du deuxième trimestre 2020-21 s'élève à 344,7 M€, supérieur à l’objectif d’environ 290 M€ et en baisse de 0,6% (en hausse de 2,1% à taux de change constants) par rapport aux 346,9 M€ réalisés au deuxième trimestre 2019-20. Le net bookings du premier semestre 2020-21 s'élève à 754,7 M€, en hausse de 14,2% (15,1% à taux de change constants) par rapport aux 661,1 M€ réalisés au premier semestre 2019-20.

Principaux éléments du compte de résultat3

Le résultat opérationnel non-IFRS s’élève à 114,3 M€ par rapport aux 6,9 M€ réalisés au premier semestre 2019-20.

Le résultat net non-IFRS part du Groupe s’élève à 89,1 M€, soit un résultat par action (dilué) non-IFRS de 0,71 €. Au premier semestre 2019-20, ils s’étaient respectivement élevés à 12,8 M€ et 0,11 €.

Le résultat net IFRS part du Groupe ressort à 21,1 M€, soit un résultat par action (dilué) IFRS de 0,17 €. Au premier semestre 2019-20, ils s’étaient respectivement élevés à 0,9 M€ et 0,01 €.

Principaux éléments de flux de trésorerie4

La trésorerie provenant des activités opérationnelles non-IFRS s’élève à (72,8) M€ (contre (20,6) M€ au premier semestre 2019-20). Ceci reflète une capacité d'autofinancement non-IFRS à (146,0) M€ (contre (104,1) M€ au premier semestre 2019-20) et une baisse du BFR non-IFRS de 73,3 M€ (contre une baisse de 83,5 M€ au premier semestre 2019-20).

Perspectives

Troisième trimestre 2020-21

Le net bookings du troisième trimestre 2020-21 est attendu entre 860 M€ et 960 M€, par rapport à 455,5 M€ au troisième trimestre 2019-20.

Exercice 2020-21

La Société met à jour la fourchette d’objectifs communiquée en mai 2020 qui s’élevait à entre 2 350 M€ et 2 650 M€ pour le Net bookings et entre 400 M€ et 600 M€ pour le résultat opérationnel non-IFRS. Cette fourchette tenait compte de la possibilité qu’un jeu AAA soit décalé sur l’exercice 2021-22 (avec un impact estimé à plus de 50% des 200 M€ de la fourchette du résultat opérationnel non-IFRS) et des risques économiques que la crise du COVID-19 faisait peser sur la consommation et l’activité des partenaires commerciaux d’Ubisoft.

La Société met aujourd’hui à jour ses objectifs afin de refléter :

  • La performance remarquable du premier semestre ;

  • L’impact de la crise du COVID-19 : Décalages de Far Cry 6 et de Rainbow Six Quarantine sur 2021-22, deux titres à forte contribution, en raison des défis de production liés au travail à domicile ;

  • Des indications favorables sur la consommation de jeu vidéo pour la fin de l’année.

Afin de tenir compte de ces nouveaux éléments, le Net bookings est ajusté entre 2 250 M€ et 2 400 M€ et le résultat opérationnel non-IFRS entre 450 M€ et 550 M€. Par ailleurs, l’évolution défavorable des taux de change a un impact d’environ 50 M€ sur le Net bookings et de 30 M€ sur le résultat opérationnel non-IFRS. En conséquence, les nouveaux objectifs pour l’exercice 2020-21 se situent entre 2 200 M€ et 2 350 M€ pour le Net bookings et entre 420 M€ et 520 M€ pour le résultat opérationnel non-IFRS.

Point d’étape sur la transformation de la culture d’Ubisoft

Au cours des derniers mois, le groupe a progressé sur le plan d'action qu'il a défini en juillet dernier. Plus de 14 000 employés ont participé à une série d’études à l'échelle du groupe, notamment un questionnaire anonyme, des groupes de discussion et des séances d'écoute. Cela a été essentiel pour permettre au groupe d’avoir une vision la plus complète possible de la situation et de mettre en place les actions et les outils nécessaires pour adresser ces sujets.

Les avancées de ces derniers mois incluent notamment :

  • Une formation obligatoire à la lutte contre le sexisme et le harcèlement a été mise en place. À ce jour, près de 75% des équipes ont bénéficié de cette formation.

  • Le recrutement de la VP, Global Diversity & Inclusion est finalisé et sera annoncé prochainement.

  • Un Content Review Committee a été mis en place pour s'assurer que le contenu et le marketing des produits du groupe sont bien alignés avec les valeurs de respect et d'équité d'Ubisoft.

En tant qu'acteur majeur de l'industrie, Ubisoft doit montrer la voie et devenir exemplaire.

Faits marquants récents :

Lancement de Ubisoft Connect : Ubisoft annonce que son écosystème de services et son programme communautaire actuels, Uplay et Ubisoft Club, seront enrichis et étendus sous le nom d'Ubisoft Connect. Pensé et conçu pour la nouvelle ère de jeu, à travers laquelle les joueurs souhaitent pouvoir jouer, progresser et rester en contact avec leurs amis où qu'ils soient, Ubisoft Connect pose les fondations qui permettront aux jeux et services d'Ubisoft de vivre sur toutes les plateformes et de faire des fonctionnalités cross-plateforme un standard pour l'avenir. Dans le cadre de cet engagement, les fonctionnalités de cross-progression seront disponibles sur toutes les plateformes et services de jeux avec certains des titres les plus attendus d'Ubisoft, notamment Assassin's Creed Valhalla, Immortals Fenyx Rising et Riders Republic.

Ubisoft+, jouer sur plusieurs plateformes avec un seul abonnement : UPLAY+ devient Ubisoft+ qui intègre un modèle multi-plateforme, en commençant en version bêta aux États-Unis en novembre sur Amazon Luna et d'ici la fin de l'année sur Stadia. Les joueurs pourront jouer sur PC, Stadia et Amazon Luna avec un seul abonnement.

Partenariat avec Amazon Luna : Dans le cadre du dévoilement de Luna, son service de cloud-gaming, Amazon a annoncé que les joueurs pourront avoir accès à l’abonnement Ubisoft+ au travers d’une chaîne dédiée.

Partenariat avec Netflix sur la marque Assassin’s Creed : Netflix a annoncé la préparation de séries basées sur l’univers d’Assassin’s Creed pour sa plateforme de streaming.

Conférence téléphonique

Le groupe tiendra ce jour, jeudi 29 octobre 2020, une conférence téléphonique en anglais à 18h15 heure de Paris / 13h15 heure de New York.
Celle-ci sera accessible en direct et en différé au lien suivant :
https://edge.media-server.com/mmc/p/w37wssrr

Contacts

Communication financière
Jean-Benoît Roquette
Directeur de la Communication Financière
+ 33 1 48 18 52 39
Jean-benoit.roquette@ubisoft.com

Relations Presse
Emmanuel Carré
Attaché de Presse
+ 33 1 48 18 50 91
Emmanuel.carre@ubisoft.com



Alexandre Enjalbert

Responsable Relations Investisseurs Senior
+33 1 48 18 50 78
Alexandre.enjalbert@ubisoft.com

Disclaimer

Ce communiqué peut contenir des données financières estimées, des informations sur des projets et opérations futurs, ou sur des performances financières à venir. Ces éléments de projection sont donnés à titre d’objectifs. Ils sont soumis aux risques et incertitudes des marchés et peuvent varier considérablement par rapport aux résultats effectifs qui seront publiés. Les données financières estimées n’ont pas été revues par les Commissaires aux comptes. (Des informations complémentaires figurent dans le Document d’Enregistrement Universel d’Ubisoft, déposé le 5 juin 2020 auprès de l’Autorité des Marchés Financiers).

À propos d’Ubisoft
Ubisoft figure parmi les leaders mondiaux de la création, édition et distribution de jeux vidéo et de services interactifs. Le groupe possède un riche portefeuille de marques de renommée internationale telles que Assassin’s Creed, Far Cry, For Honor, Just Dance, Watch Dogs® ou encore la série de jeux vidéo Tom Clancy dont Ghost Recon®, Rainbow Six et The Division. Les équipes d’Ubisoft, à travers son réseau mondial de studios et de filiales de distribution, s’engagent à offrir aux joueurs des expériences de jeu originales et inoubliables sur l’ensemble des plateformes populaires, dont les consoles, mobiles, tablettes et PC. Pour l'exercice 2019-20, le net bookings d’Ubisoft s’est élevé à 1 534 millions d’euros. Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.ubisoftgroup.com.

© 2020 Ubisoft Entertainment. All Rights Reserved. Ubisoft and the Ubisoft logo are registered trademarks in the US and/or other countries.


ANNEXES

Définition des indicateurs financiers à caractère non strictement comptable

Le net bookings correspond au chiffre d’affaires historique (chiffre d’affaires excluant les impacts liés à l’application de la norme IFRS15)

PRI : Player Recurring Investment/investissement récurrent des joueurs (ventes d’items, DLC/Season Pass, abonnements, publicités)

Le résultat opérationnel non-IFRS, calculé sur la base du net bookings, correspond au résultat opérationnel sous déduction des éléments suivants :

  • rémunérations payées en actions dans le cadre des plans d’attribution d’actions gratuite, plans d’épargne groupe et options de souscription et/ou d’achat d’actions ;

  • dépréciation des actifs incorporels acquis à durée de vie indéfinie ;

  • résultat non opérationnel lié à une restructuration dans l’organisation du groupe.

La marge opérationnelle non-IFRS correspond au rapport entre le résultat opérationnel non-IFRS et le net bookings. Ce ratio traduit la performance économique.

Le résultat net non-IFRS correspond au résultat net après déduction :

  • des retraitements inclus dans le résultat opérationnel non-IFRS ci-dessus ;

  • des produits et charges liés à la réévaluation postérieurement à la période d’évaluation des éventuelles contreparties variables consenties dans le cadre de regroupements d’entreprises ;

  • des intérêts selon IFRS9 sur l’emprunt obligataire OCEANE ;

  • des effets d’impôts sur ces ajustements.

Le résultat net non-IFRS – part du groupe correspond au résultat net non-IFRS attribuable aux propriétaires de la société mère.

Le BPA dilué non-IFRS correspond au résultat net – part du groupe non-IFRS rapporté au nombre moyen pondéré d’actions après exercice des droits des instruments dilutifs.

Le tableau de financement retraité intègre :

  • La capacité d’autofinancement non-IFRS qui inclut :

    • les frais de logiciels internes et développements extérieurs présentés en IFRS dans la trésorerie provenant des activités d’investissement, ces coûts faisant partie intégrante de l’activité du groupe ;

    • le retraitement net d’impôt des impacts liés à l’application de la norme IFRS15 ;

    • le retraitement des engagements liés aux contrats de location liés à l’application de la norme IFRS 16 ;

    • les impôts exigibles et différés ;

  • La variation du besoin en fonds de roulement non-IFRS qui inclut les mouvements d’impôts différés et retraite les impacts nets d’impôt liés à l’application de la norme IFRS15, annulant ainsi les produits ou charges présentés dans la capacité d’autofinancement non-IFRS ;

  • La trésorerie provenant des activités opérationnelles non-IFRS qui inclut :

    • les frais de logiciels internes et de développements extérieurs présentés en IFRS dans la trésorerie provenant des activités d’investissement ;

    • le retraitement des engagements liés aux contrats de location relatifs à l’application de la norme IFRS 16 présenté en IFRS dans la trésorerie provenant des activités de financement ;

  • La trésorerie provenant des activités d’investissement non-IFRS qui exclut les frais de logiciels internes et de développements extérieurs présentés dans la capacité d’autofinancement non-IFRS ;

Le free cash-flow correspond à la trésorerie provenant des activités opérationnelles non-IFRS après décaissements et encaissements liés aux autres immobilisations incorporelles et corporelles.

Le free cash-flow avant BFR correspond à la capacité d’autofinancement après décaissements et encaissements liés aux autres immobilisations incorporelles et corporelles et engagements liés aux contrats de location liés à l’application de la norme IFRS16.

La trésorerie provenant des activités de financement non-IFRS qui exclut les engagements liés aux contrats de location relatifs à l’application de la norme IFRS16 présentés dans la capacité d’autofinancement non-IFRS.

La situation financière nette IFRS correspond aux trésorerie et équivalents de trésorerie nets des dettes financières hors dérivés.

La situation financière nette non-IFRS correspond à la situation financière nette retraitée des engagements liés aux contrats de location (IFRS16).
Répartition géographique du net bookings


T2
2020-21

T2
2019-20

6 mois
2020-21

6 mois
2019-20

Europe

33%

31%

33%

32%

Amérique du Nord

49%

51%

50%

49%

Reste du monde

18%

18%

17%

19%

TOTAL

100%

100%

100%

100%


Répartition du net bookings par plate-forme


T2
2020-21

T2
2019-20

6 mois
2020-21

6 mois
2019-20

PLAYSTATION®4

27%

38%

31%

34%

XBOX One™

16%

19%

17%

19%

PC

32%

22%

25%

27%

NINTENDO SWITCH™

6%

4%

9%

5%

MOBILE

13%

12%

13%

10%

Others*

6%

5%

5%

5%

TOTAL

100%

100%

100%

100%

*Produits dérivés, …

Calendrier des sorties
3ème trimestre (octobre – décembre 2020)

PACKAGED & DIGITAL

ASSASSIN’S CREED® VALHALLA



AMAZON LUNA, PC,
PLAYSTATION®4, PLAYSTATION®5,
STADIA, XBOX ONE, XBOX SERIES X/S



FAMILY FEUDTM



NINTENDO SWITCHTM, PLAYSTATION®4,
STADIA, XBOX ONE

JUST DANCE® 2021



NINTENDO SWITCHTM, PLAYSTATION®4,
PLAYSTATION®5, STADIA,
XBOX ONE, XBOX SERIES X/S

IMMORTALS FENYX RISINGTM

AMAZON LUNA, NINTENDO SWITCHTM, PC,
PLAYSTATION®4, PLAYSTATION®5, STADIA,
XBOX ONE, XBOX SERIES X/S



WATCH DOGS®: LEGION



AMAZON LUNA, PC,
PLAYSTATION®4, PLAYSTATION®5,
STADIA, XBOX ONE, XBOX SERIES X/S

DIGITAL ONLY



ANNO® 1800: CITY LIFE

PC



ANNO® 1800: LAND OF LIONS

PC

ASSASSIN’S CREED® ORIGINS



STADIA

ASSASSIN’S CREED® SYNDICATE



STADIA



ASSASSIN’S CREED® UNITY

STADIA



FAR CRY® 5

STADIA



FAR CRY® NEW DAWN

STADIA



FOR HONOR® YEAR 4 – SEASON 4

PC, PLAYSTATION®4, XBOX ONE



HYPER SCAPETM – SEASON 3

PC, PLAYSTATION®4, XBOX ONE

TOM CLANCY’S RAINBOW SIX® SIEGE



PLAYSTATION®5, XBOX SERIES X/S

TOM CLANCY’S RAINBOW SIX® SIEGE YEAR 5 – SEASON 4



PC, PLAYSTATION®4, XBOX ONE



WATCH DOGS®

PLAYSTATION®5, XBOX SERIES X/S



WATCH DOGS® 2

STADIA

Extraits des Comptes consolidés au 30 SEPTEMBRE 2020

Les procédures d’examen limité sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport d’examen limité sera émis après vérification du rapport semestriel d’activité.

Compte de résultat consolidé (IFRS, extrait des comptes ayant fait l'objet de l’examen limité par les Commissaires aux comptes)

en millions d’euros

30.09.2020

30.09.2019

Chiffres d'affaires IFRS15

757,0

697,5

Coûts des ventes

-101,9

-96,7

Marge Brute

655,0

600,7

Frais de Recherche et Développement

-282,2

-307,7

Frais Commerciaux

-180,0

-189,5

Frais Généraux et Administratifs

-108,2

-91,0

Résultat Opérationnel Courant

84,6

12,6

Autres produits et charges opérationnels non courants

-36,5

-3,3

Résultat opérationnel

48,1

9,3

Coût de l’endettement financier net

-7,5

-7,1

Résultat de change

-2,8

-3,3

Autres produits financiers

0,6

0,0

Autres charges financières

0,0

-0,1

Résultat Financier

-9,7

-10,5

Quote-part de résultat des entreprises associées

0,0

0,0

Charge d’impôt sur les résultats

-16,3

2,3

Résultat net de l'ensemble consolidé

22,1

1,2

Résultat net attribuable aux propriétaires de la société mère

21,1

0,9

Résultat net attribuable aux intérêts minoritaires

1,1

0,3

Résultat par action attribuable aux propriétaires de la société mère

Résultat de base par action (en €)

0,18

0,01

Résultat dilué par action (en €)

0,17

0,01

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation

118 190 337

108 558 213

Nombre moyen pondéré d'actions dilué

121 302 240

111 816 002

Réconciliation du Résultat net IFRS et du Résultat net non-IFRS

En millions d’euros,
à l’exception des données par action

S1 2020-21

S1 2019-20

IFRS

Ajustements

Non-IFRS

IFRS

Ajustements

Non-IFRS

Chiffres d’affaires IFRS15

757,0

697,5

Revenus différés liés à la norme IFRS15

(2,2)

-36,4

Net bookings

754,7

661,1

Charges opérationnelles totales

(708,9)

68,5

(640,4)

(688,1)

34,0

(654,2)

Rémunérations payées en actions

(32,0)

32,0

0,0

(30,7)

30,7

0,0

Dépréciation de goodwill / marques

(36,5)

36,5

0,0

(3,3)

3,3

0,0

Résultat Opérationnel

48,1

66,2

114,3

9,3

(2,4)

6,9

Résultat financier

(9,7)

2,6

(7,0)

(10,5)

4,3

(6,1)

Impôts sur les résultats

(16,3)

(0,9)

(17,1)

2,3

10,0

12,3

Résultat net de l’ensemble consolidé

22,1

68,0

90,1

1,2

11,9

13,1

Résultat net attribuable aux propriétaires de la société mère

21,1

89,1

0,9

12,8

Résultat net attribuable aux participations de donnant pas le contrôle

1,1

1,1

0,3

0,3

Nombre moyen pondéré d'actions en circulation

121 302 240

4 361 859

125 664 099

111 816 002

7 467 970

119 283 972

Résultat par action dilué attribuable aux propriétaires de la société mère

0,17

0,53

0,71

0,01

0,10

0,11

Bilan consolidé (IFRS, extrait des comptes ayant fait l'objet de l'examen limité par les commissaires aux comptes)

ACTIF

Net

Net

en millions d’euros

30.09.2020

30.09.2019

Goodwill

293,9

322,7

Autres immobilisations incorporelles

1 379,4

1 034,6

Immobilisations corporelles

182,8

163,6

Droit d'utilisation relatif aux contrats de location

292,3

205,7

Actifs financiers non courants

14,4

12,5

Actifs d’impôt différé

160,9

147,5

Actifs non courants

2 323,8

1 886,6

Stocks et en-cours

20,8

48,5

Clients et comptes rattachés

248,5

239,4

Autres créances

135,5

153,3

Actifs financiers courants

0,6

0,1

Actifs d’impôt exigible

62,9

53,4

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 283,1

1 628,6

Actifs courants

1 751,5

2 123,3

Total actif

4 075,3

4 009,9

PASSIF

Net

Net

En millions d’euros

30.09.2020

30.09.2019

Capital social

9,6

8,8

Primes

970,2

493,5

Réserves consolidées

513,4

582,0

Résultat consolidé

21,1

0,9

Capitaux propres attribuables aux
propriétaires de la société mère

1 514,2

1 085,3

Capitaux propres attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle

8,3

1,6

Total capitaux propres

1 522,5

1 086,9

Provisions

3,4

3,4

Engagements envers le personnel

19,2

17,5

Emprunts et autres passifs financiers à long terme

1 300,4

1 156,7

Passifs d’impôt différé

76,5

82,4

Autres passifs non courants

17,6

27,7

Passifs non courants

1 417,1

1 287,7

Emprunts et autres passifs financiers à court terme

417,2

908,4

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

149,0

157,6

Autres dettes

554,8

526,4

Dettes d’impôt exigible

14,8

42,9

Passifs courants

1 135,8

1 635,3

Total passifs

2 552,8

2 923,0

Total capitaux propres et passifs

4 075,3

4 009,9

Tableau de flux de trésorerie pour comparaison avec les autres acteurs du secteur (non revu)

En millions d’euros

30.09.2020

30.09.2019

Flux provenant des activités opérationnelles non-IFRS

Résultat net de l'ensemble consolidé

22,1

1,2

+/- Dotations nettes des logiciels de jeux & films

100,9

159,4

+/- Autres Dotations nettes sur autres immobilisations

93,2

49,0

+/- Provisions nettes

-14,2

2,3

+/- Coût des paiements fondés sur des actions

32,0

30,7

+/- Plus ou moins values de cession

0,2

0,0

+/- Autres produits et charges calculées

2,8

3,9

+/- Frais de développement interne et de développement de licences

-363,0

-306,3

+/- Impact IFRS 15

-1,7

-27,3

+/- Impact IFRS 16

-18,2

-17,0

CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT NON-IFRS

-146,0

-104,1

Stocks

6,2

-16,7

Clients

50,4

242,0

Autres actifs

-19,9

15,3

Fournisseurs

8,0

-33,5

Autres passifs

28,6

-123,6

+/- Variation du BFR non-IFRS

73,3

83,5

TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES OPERATIONNELLES NON-IFRS

-72,8

-20,6

Flux des opérations d'investissement

- Décaissements liés aux autres immobilisations incorporelles et corporelles

-42,8

-50,2

+ Encaissements liés aux cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles

0,0

0,2

Free Cash-Flow

-115,6

-70,7

- Décaissements liés aux acquisitions d’actifs financiers

-98,6

-117,9

+ Remboursement des prêts et autres actifs financiers

97,7

114,9

+/- Variation de périmètre (1)

-15,9

-32,5

TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES D’INVESTISSEMENT NON-IFRS

-59,7

-85,5

Flux des opérations de financement

+ Nouveaux emprunts

433,6

877,7

- Remboursement des emprunts

-249,6

-354,7

- Remboursement des emprunts de location financement

0,0

0,0

+ Sommes reçues des actionnaires lors d’augmentations de capital

74,9

77,4

+/- Reventes / achats d’actions propres

40,0

35,1

TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES DE FINANCEMENT

298,9

635,6

Variation nette de trésorerie et équivalents de trésorerie

166,5

529,4

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de l’exercice

986,9

878,6

Effet de change

-2,9

11,7

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture du semestre

1 150,5

1 419,7

(1) dont trésorerie des sociétés acquises et cédées

0,0

4,2

RECONCILIATION SITUTATION FINANCIERE NETTE

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture du semestre

1 150,5

1 419,7

Emprunts bancaires et de location financement

-1 343,5

-1 628,8

Billets de trésorerie

-241,5

-226,0

IFRS 16

310,5

217,3

SITUATION FINANCIERE NETTE NON IFRS

-123,9

-217,8

Tableau de flux de trésorerie (IFRS, extrait des comptes ayant fait l'objet de l'examen limité par les commissaires aux comptes)

En millions d’euros

30.09.2020

30.09.2019

Flux provenant des activités opérationnelles

Résultat net de l'ensemble consolidé

22,1

1,2

+/- Dotations nettes sur immobilisations corporelles et incorporelles

194,0

208,3

+/- Provisions nettes

-14,2

2,3

+/- Coût des paiements fondés sur des actions

32,0

30,7

+/- Plus ou moins values de cession

0,2

0,0

+/- Autres produits et charges calculées

2,8

3,9

+/- Charge d'impôt

16,3

-2,3

CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT

253,2

244,1

Stocks

6,2

-16,7

Clients

50,4

242,0

Autres actifs

-22,5

23,4

Fournisseurs

8,0

-33,5

Autres passifs

59,2

-113,3

+/- Variation du BFR lié à l’activité

101,2

101,9

+/- Charge d'impôt exigible

-45,9

-43,3

TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES OPERATIONNELLES

308,5

302,6

Flux des opérations d'investissement

- Décaissements liés aux développements internes & externes

-363,0

-306,3

- Décaissements liés aux autres immobilisations incorporelles et corporelles

-42,8

-50,2

+ Encaissements liés aux cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles

0,0

0,2

- Décaissements liés aux acquisitions d’actifs financiers

-98,6

-117,9

+ Remboursement des prêts et autres actifs financiers

97,7

114,9

+/- Variation de périmètre (1)

-15,9

-32,5

TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES D’INVESTISSEMENT

-422,7

-391,8

Flux des opérations de financement

+ Nouveaux emprunts

433,6

877,7

- Remboursement des emprunts de location-financement

-18,2

-17,0

- Remboursement des emprunts

-249,6

-354,7

+ Sommes reçues des actionnaires lors d’augmentations de capital

74,9

77,4

+/- Reventes / achats d’actions propres

40,0

35,1

TRESORERIE PROVENANT DES ACTIVITES DE FINANCEMENT

280,7

618,6

Variation nette de trésorerie et équivalents de trésorerie

166,5

529,4

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de l’exercice

986,9

878,6

Effet de change

-2,9

11,7

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture du semestre

1 150,5

1 419,7

(1) dont trésorerie des sociétés acquises et cédées

0,0

4,2

RECONCILIATION SITUTATION FINANCIERE NETTE

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture du semestre

1 150,5

1 419,7

Emprunts bancaires et de location financement

-1 343,5

-1 628,8

Billets de trésorerie

-241,5

-226,0

SITUATION FINANCIERE NETTE IFRS

-434,5

-435,1



1 Dépense totale consommateurs.
2 La méthode utilisée pour le calcul du chiffre d’affaires à taux de change constants est d’appliquer aux données de la période considérée, les taux de change moyens utilisés pour la même période de l’exercice précédent
3 Plus de détails sur les mouvements du compte de résultats et des flux de trésorerie sont à retrouver dans la présentation publiée sur le site internet
4 Sur la base du tableau de flux de trésorerie pour comparaison avec les autres acteurs du secteur (non revu)



Pièce jointe