La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 018,46
    -411,42 (-1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 266,67
    -194,83 (-1,70 %)
     
  • Nikkei 225

    27 820,40
    +42,50 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0499
    -0,0032 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    19 518,29
    +842,94 (+4,51 %)
     
  • BTC-EUR

    16 264,52
    -145,72 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,39
    -7,83 (-1,90 %)
     
  • S&P 500

    4 007,66
    -64,04 (-1,57 %)
     

Twitter a propulsé ma carrière mais j'ai envie de quitter le réseau social, voici pourquoi

STEPHANIE ARNETT/MITTR | GETTY

Pendant longtemps, avoir un compte sur Twitter pouvait être utile car ce réseau social avait le pouvoir de changer des vies. Il y a 10 ans, j'ai percé sur Twitter grâce à un hashtag, #solidarityisforwhitewomen (que l'on pourrait traduit en français par "#LaSolidaritéEstUneAffaireDeFemmesBlanches"), et le réseau social a eu un impact formidable sur ma carrière. Il m'a donné accès à une audience planétaire et il m'a permis d'entrer en contact avec des éditeurs qui m'ont aidée à passer du statut de la personne qui fait du tapage en ligne à celui d'autrice publiée dont l'un des livres se retrouve sur la liste des best-sellers du New York Times.

Toutefois, ces dernières années, mon utilisation de Twitter a drastiquement diminué. J'avais l'habitude de tweeter 500 fois par jour. Puis, c'était 500 fois par semaine. Et maintenant ? Je poste moins de 500 tweets par mois. Pour moi, Twitter est passé d'un espace de sociabilisation à un endroit où je reste par habitude plus que par réel intérêt ou besoin. Désormais, je passe plus de temps sur TikTok, sur Instagram ou dans des groupes privés que sur Twitter. Je pourrais vous dire que c'est à cause du harcèlement qui existe sur ce réseau social ou par manque de temps. C'est en partie vrai mais la réalité est que je n'est tout simplement plus besoin d'être sur Twitter pour être entendue.

Si Twitter fermait ses portes demain, je serais sûrement choquée et perturbée par la nouvelle pendant un certain temps mais je passerais ensuite à une autre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Enfants, diabète, asthme… voici les nouveaux services du carnet de santé numérique
Le lancement de la ligne Toulouse-Lisbonne se transforme en 48 heures de galère pour des passagers d'Easyjet
Il remporte le jackpot au Loto mais ne le dit pas à sa famille pour une drôle de raison
Vers une pénurie de gaz pour l'hiver 2023-2024, alerte l'Agence internationale de l'énergie
Plus de 23.000 euros : cette commerçante reçoit une facture d'électricité exorbitante