La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0048 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 558,46
    -392,66 (-1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,36
    -18,78 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Twitter et les faux comptes, une vieille histoire exhumée par Elon Musk

Elon Musk découvre l'ampleur des faux comptes et des spams sur la plateforme. Dans l'attente de précisions, il a suspendu vendredi son offre de rachat.

continue à entretenir le suspens autour du rachat de Twitter. Dans un nouveau coup de théâtre, le milliardaire a annoncé, ce mardi 17 mai, que le rachat de Twitter ne parviendrait pas à son terme tant qu'il n'aurait pas la garantie que moins de 5% des comptes sur la plateforme sont des faux. "Le directeur exécutif de Twitter a refusé hier de prouver que moins de 5% des comptes étaient des faux", a tweeté Elon Musk, qui compte près de 94 millions d'abonnés sur le réseau social. "Jusqu'à ce qu'il le fasse, la transaction ne pourra pas aller de l'avant", a-t-il ajouté.

Depuis plusieurs jours, la tension monte entre Elon Musk et Twitter autour de cette question. D’après l’agence , la compagnie américaine aurait fourni, lundi 3 mai, un document financier qui estime à moins de 5% le nombre d’utilisateurs frauduleux parmi les utilisateurs les plus "actifs" du réseau social. Des abonnés qui ne pourront, donc, pas être monétisés par la plateforme et ciblés par les annonceurs sans risque pour eux.

Panique sur l'action de Twitter

Le chiffre, cité par Musk dans certains de ses tweets, n’a rien d’un détail. Il sera déterminant pour l’avenir financier de Twitter. La plateforme, qui compte 229 millions d’abonnés, vise 7,5 milliards de dollars de revenus pour l’an prochain. Si elle ne parvient pas à attirer assez d’annonceurs dans son "fil de discussion" et à développer son offre publicitaire, la proposition de rachat d’Elon Musk pourrait survaloriser l’entreprise et l’entraîner droit vers sa perte.

Les marchés ont fortement réagi à l’annonce d’Elon Musk. A l’ouverture des marchés, vendredi, le titre de Twitter avait perdu 17,7% de sa valeur avant commercialisation, tombant à 37,10 dollars de l’action. Un [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles