La bourse ferme dans 8 h 9 min
  • CAC 40

    7 087,53
    +5,11 (+0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 168,95
    +5,50 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0877
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 938,90
    -6,40 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    21 205,74
    -50,25 (-0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,33
    +5,54 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,40
    +0,53 (+0,67 %)
     
  • DAX

    15 115,75
    -12,52 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 789,53
    +17,83 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 045,39
    +203,06 (+0,93 %)
     
  • GBP/USD

    1,2320
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Twitter confirme mener la vie dure à toutes les autres applications

panne_twitter
panne_twitter

Twitter a finalement pris la parole sur la panne que subissent les applications tierces depuis bientôt une semaine. Le réseau social justifie cette politique par une application plus rigoureuse de ses règles quant à l’accès à sa plateforme.

Cinq jours. C’est le temps qu’il a fallu à Twitter pour prendre la parole au sujet du dysfonctionnement des applications officieuses permettant d’écrire et de lire sur le réseau social sans passer par les outils conçus par lui. Et ce n’est pas par le compte dédié aux API que la communication est venue, ni par celui consacré au support, mais par un troisième canal : Twitter Dev.

C’est en effet le 17 janvier 2023 que le site communautaire a évoqué, à demi-mots, une politique désormais défavorable aux applications tierces comme Fenix, Talon, Tweetbot et Twitterrific. « Twitter applique les règles de longue date de son API. Cela peut avoir pour conséquence que certaines applications ne fonctionnent pas », lit-on dans le message.

Une API (de l’anglais Application Programming Interface) est une interface de programmation qui donne la possibilité de récupérer des informations depuis un service qui met en œuvre ce genre d’outil. Dans le cas de Twitter, cela offre la possibilité de créer un écosystème autour du réseau social, avec des applications tierces, en plus des officielles.

Les règles. Quelles règles ?

Mais ce message a laissé de nombreux internautes sur leur faim.

[Lire la suite]