Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 091,99
    +1,76 (+0,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,55
    -33,78 (-2,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Twitter : son ancien patron ne croit pas en Elon Musk pour diriger correctement le réseau social

tashatuvango/Adobe Stock

Alors qu'il avait précédemment considéré Elon Musk comme le bon choix pour diriger le réseau social, l'ancien PDG de Twitter, a fait marche arrière samedi 29 avril. Interrogé sur Bluesky, sa nouvelle entreprise, très semblable à Twitter, Jack Dorsey a catégoriquement répondu que le patron de Tesla et SpaceX n'était clairement pas l'homme de la situation, rapporte CNN.

Pour Jack Dorsey, Elon Musk "aurait dû renoncer" à l'acquisition de Twitter pour 44 milliards de dollars. Il reproche au conseil d'administration du réseau social d'avoir voulu à tout prix convaincre le milliardaire de poursuivre le rachat alors qu'Elon Musk était à deux doigts d'y renoncer. "C'est arrivé et tout ce que nous pouvons faire maintenant, c'est construire quelque chose pour éviter que cela ne se reproduise", a-t-il ajouté.

Twitter, dont une grande partie de l'équipe de relations publiques a été remerciée, depuis la prise de poste d'Elon Musk, n'a pour l'heure pas commenté la sortie de son cofondateur. Depuis son rachat, le réseau social a subi un certain nombre de modifications controversées notamment en ce qui concerne sa politique et ses fonctionnalités, dont la décision de supprimer les badges bleus de certification de compte pour ceux qui ne paient d'abonnement.

Les réflexions de Jack Dorsey mettent en évidence la désillusion croissante du fondateur de Twitter envers le milliardaire. Ces derniers mois, il avait déjà, à plusieurs reprises, publiquement remis en question certaines prises de décision (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le marché des jets privés va atteindre des records en 2023
CAC 40 : hausse en vue en attendant la décision de la Fed
Allemagne : un ticket à 49 euros par mois permet de faire le tour du pays
Getir France (Gorillas, Frichti) placé en redressement judiciaire
Ce supermarché Aldi fait payer son parking