La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 139,02
    +317,72 (+0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2037
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    46 196,92
    -906,18 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,07
    +23,11 (+1,83 %)
     
  • S&P 500

    4 173,46
    +38,52 (+0,93 %)
     

Twitch veut sanctionner les 'infractions graves' commises hors ligne par ses utilisateurs

·1 min de lecture

Le service de streaming Twitch a mis à jour mercredi son règlement relatif aux comportements haineux et au harcèlement, menaçant de suspendre les utilisateurs de comptes se rendant coupables d'"infractions graves" commises hors ligne. Ces nouvelles mesures élargissent considérablement le champ des sanctions possibles pour la plateforme, qui fait partie de l'empire numérique d'Amazon.

"Nous sommes convaincus que les infractions graves commises par les utilisateurs de Twitch ailleurs que sur notre site peuvent présenter un risque considérable pour toute la communauté", indique désormais dans ses conditions d'utilisation le site, prisé des amateurs de jeux vidéo. "Par conséquent, nous sanctionnerons les comptes concernés, en appliquant des mesures pouvant aller jusqu'à une suspension indéfinie dès la première infraction dans le cadre de certains comportements hors ligne ou sur d'autres services Internet", ajoute la plateforme.

À lire aussi — Reddit, YouTube et Twitch bannissent des comptes américains d'extrême droite et des pro-Trump

La liste des comportements visés par la nouvelle politique de Twitch comprend des actions mortelles ou violentes, des menaces de mort, des activités terroristes, la participation à un "groupe de haine notoire" ou encore l'exploitation sexuelle d'enfants. En décidant de sanctionner des infractions qui ne se sont pas produites directement sur sa plateforme, Twitch franchit une étape dans la lutte contre les comportements violents et haineux.

Sur Facebook (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Instagram : de sa création à son rachat par Facebook, 8 anecdotes que vous ignorez sûrement
Neuralink, la société d'Elon Musk, publie une vidéo d'un singe jouant à des jeux vidéo par la pensée
Trois experts expliquent pourquoi les NFT peuvent être l’avenir des collections ou une bulle spéculative
Quatre régions ont commandé à Alstom les premiers trains à hydrogène français
Contagiosité, symptômes... Ce que l'on sait du Covid-19 chez les enfants