La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 516,26
    +529,90 (+1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Twitch : ce site de streaming vidéo ringardise la télé et Youtube

·2 min de lecture

Consultant en communication indépendant installé dans les Landes et père de deux enfants, Sébastien Defrance a une bonne excuse pour jouer aux jeux vidéo : ça lui rapporte ! Les mercredis et dimanches à 21h30, il s’installe pour quatre heures devant son écran et se défoule sur quelques zombies, tout en discutant avec la quarantaine d’internautes connectés à sa chaîne Twitch. C’est le principe : sur Twitch, les joueurs diffusent leurs parties en direct, et apparaissent aussi dans un coin de l’écran, filmés par leur webcam comme un commentateur sportif. Les abonnés regardent pour le plaisir, blaguent et discutent via un tchat. «Certains viennent parce qu’ils veulent voir un jeu en particulier, d’autres s’attachent à la personnalité du joueur», remarque Sébastien Defrance, surpris de son petit succès. Mis au chômage technique lors du premier confinement, il s’est inscrit sur Twitch et a vu son nombre de fans grimper rapidement à 450. Certains lui versent des pourboires généreux, si bien qu’il a ouvert une auto-entreprise pour engranger ce revenu d’appoint de quelques centaines d’euros mensuels, en constante augmentation.

Dans le monde entier, ils sont de plus en plus nombreux à allumer Twitch plutôt que la télé, Netflix ou YouTube. Très jeunes, en majorité masculins, 26,5 millions de visiteurs quotidiens y passent en moyenne 1 heure 30 par jour. La pandémie a bien sûr accéléré la tendance : «Le temps passé sur Twitch a augmenté de 50% pendant les quatre premières semaines du confinement», apprécie Damian Burns, vice-président de Twitch en charge de l’Europe, zone qui représente «presque» la moitié de l’audience de la plateforme, confie-t-il. Outre les jeux vidéo, Twitch élargit peu à peu ses thématiques, abordées par 6 millions de diffuseurs spécialisés dans la musique, la cuisine, la politique ou le maquillage. «Il faut imaginer 6 millions de chaînes de télé, qui rassemblent chacune leur communauté, petite ou grande», poursuit Damian Burns. Les «streamers» (les diffuseurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour protester contre Jacques-Henry Eyraud, les fans de l'OM quittent les réseaux sociaux du club
Nestlé écoule ses marques d'eau de source américaines pour 4,3 milliards de dollars
La descente aux enfers d’Euronews, en pleine crise financière
Suez-Veolia : la bataille judiciaire continue
Amazon met la main sur son concurrent australien