Marchés français ouverture 7 h 54 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 285,15
    +806,86 (+3,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    767,68
    -26,65 (-3,36 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Ce tweet du patron de Total va coûter cher à sa société

·1 min de lecture

Le PDG du groupe Total réfléchira peut-être à deux fois désormais avant de tweeter quelque chose ayant trait à sa société. Selon Les Echos, Patrick Pouyanné a en effet été condamné en novembre 2020 à verser la prime Macron promise par le chef de l’Etat en marge du mouvement des "gilets jaunes" à tous les salariés de la SASCA. Cette dernière est en effet une filiale du groupe Total, via Total marketing service, précisent nos confrères. A l'époque, les salariés avaient bel et bien eu une prime, mais seulement de 400 euros alors que Patrick Pouyanné avait promis un versement de 1.500 euros en début d'année suivante.

Pour faire plier le patron du groupe, la CGT de la SASCA s'est en effet basée sur un tweet du patron, qui promettait stricto sensu le 11 décembre 2018 une prime "à tous nos salariés en France". Le syndicat a alors porté l'affaire devant la justice et a obtenu le 6 novembre dernier que l'entreprise verse aux 200 salariés le complément des 400 euros déjà obtenus, à savoir 1.100 euros. Un versement estimé donc à plus de 220.000 euros pour Total.

>> A lire aussi - Total annule une campagne de publicité dans Le Monde après une enquête sur la Birmanie

Dans ce jugement que se sont procurés Les Echos, c'est la maison mère du groupe, SA Total, qui a dû régler l'ardoise. En première instance, le tweet de Patrick Pouyanné a été jugé "comme un élément insuffisant", ont appris Les Echos, "à défaut de précisions supplémentaires". Mais le syndicat de la filiale a ajouté un document (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Orange va sabrer dans l’emploi en Espagne
Amazon installe son siège pour l’Afrique au Cap, les Khoï San alertent sur “l’anéantissement de leur patrimoine”
Le drone européen Eurodrone suspendu à l’Espagne
Des navires de la Turquie privent le Liban de 25% de son électricité
Le Titanic renaît de ses cendres en Chine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles