La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 854,54
    -687,80 (-1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Turquie : le président Erdogan prêt à une crise diplomatique avec ses alliés ?

·1 min de lecture

À la une de la presse, lundi 25 octobre, le président turc qui se dit prêt à expulser 10 ambassadeurs de pays occidentaux. Le nucléaire est-il la solution parfaite dans la lutte contre le réchauffement climatique ? Et le sacre mondial de Fabio Quartararo en Moto GP, une première pour un Français.

Le +: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votreiPhoneou surtout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan surFacebook

En Turquie, tout est parti d’un communiqué publié la semaine dernière par plusieurs pays, dont la France, qui lance un appel pour la libération d’Osman Kavala. Cet opposant au régime est emprisonné, sans procès, depuis 4 ans, rappelle La Croix. En 2019, la Cour européenne des droits de l’Homme avait pourtant réclamé sa "libération immédiate". La réaction du président Recep Tayyip Erdogan ne s'est pas fait attendre, puisqu'il a menacé d’expulsion les ambassadeurs des 10 pays signataires du communiqué parmi lesquels la France, l’Allemagne ou encore le Canada et les États-Unis. Le Hurriet Daily News explique, dans un éditorial, que les propos du président Erdogan sont "durs mais flous" : pour le journal, il s'agit de montrer les muscles alors que son image dans le pays est fortement ternie.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles