La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 772,60
    -15,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    22 643,09
    -288,22 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

La Turquie paiera ses achats de gaz russe en roubles

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a confirmé que les livraisons de gaz russe à la Turquie seront payés en roubles, ont rapporté samedi les médias turcs. "Un aspect positif de notre visite à Sotchi est notre d'accord avec M. Poutine sur le rouble. Si Dieu le permet, nos échanges en roubles assureront des bénéfices à la Turquie et à la Russie", a affirmé le chef de l'Etat turc aux journalistes à bord de son vol de retour de Sotchi (Russie), sur les rives de la mer Noire, où il a rencontré vendredi le président russe Vladimir Poutine.

Les deux présidents se sont mis d'accord pour que les livraisons du gaz russe à la Turquie soient "partiellement payées en roubles", avait annoncé vendredi soir le vice-Premier ministre russe, Alexandre Novak.M. Erdogan n'a pas précisé le volume des transactions futures en roubles.

La Russie cherche depuis des mois à imposer sa devise dans les règlements internationaux face à l'euro et au dollar, sur fond de sanctions économiques occidentales sans précédent contre Moscou en raison de son invasion de l'Ukraine. Tout en condamnant rapidement l'offensive russe, la Turquie a opté pour la neutralité entre les deux pays et ne s'est pas jointe aux sanctions occidentales contre Moscou.

En 2021, la Russie a représenté environ un quart des importations de pétrole de la Turquie et 45% de ses achats de gaz naturel. Payer le gaz russe, même partiellement, en roubles, pourrait permettre à la Turquie de ne pas réduire davantage ses réserves de devises en dollars. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Un désastre absolu" : des tonnes de fruits bloqués à cause d'un contentieux entre l'Afrique du Sud et l'UE
Loto : il devient millionnaire en suivant un surprenant conseil de sa mère
Charente-Maritime : des agriculteurs bravent l’interdiction d’irriguer en pleine sécheresse
Après avoir été arnaquée en vendant sa voiture sur internet, elle retrouve l’escroc
La FNSEA met en garde contre une possible pénurie de lait dans les mois qui viennent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles