La bourse ferme dans 8 h 16 min
  • CAC 40

    6 665,20
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 935,51
    -26,90 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0359
    +0,0015 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 753,30
    +13,00 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    15 882,24
    +115,70 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,25
    +7,95 (+2,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,68
    +1,44 (+1,86 %)
     
  • DAX

    14 383,36
    -158,02 (-1,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 474,02
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 176,86
    +878,92 (+5,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,2022
    +0,0057 (+0,48 %)
     

Turquie : Erdogan joue-t-il avec le feu dans le nord-ouest syrien ?

Instabilité - Ankara a annoncé qu’une opération militaire terrestre commencera « bientôt si Dieu veut » dans le nord de la Syrie

Erdogan repart à l’assaut. Le président turc a menacé lundi de lancer une offensive terrestre dans le nord syrien, zone tenue par les Kurdes de Syrie (YPG). « Nous avons survolé les terroristes pendant quelques jours avec notre aviation et nos drones. Si Dieu veut, nous allons les éliminer bientôt avec nos soldats, nos canons et nos chars », a-t-il déclaré après avoir mené des frappes faisant 37 morts, en grande majorité des combattants kurdes, ainsi que 16 soldats syriens. Les autorités kurdes locales ont par ailleurs fait état de 11 civils tués.

Deux combattants kurdes ont ensuite été tués mardi par le bombardement d’un drone turc visant une base conjointe des forces kurdes et de la coalition internationale antidjihadiste, menée par les Etats-Unis. Des actions prises en représailles de l’attentat perpétré à Istanbul le 13 novembre dernier, justifie Ankara. Si la Turquie a déjà franchi la frontière syrienne, notamment en 2020, cette décision porterait au « degré au-dessus » les tensions entre les groupes kurdes et la Turquie, prévient Ariane Bonzon, journaliste spécialiste de la Turquie et auteure de Turquie, l’heure de vérité (Empreinte Temps Present), contactée par 20 Minutes. Si les acteurs présents sur le terrain, Russie et Etats-Unis, ont appelé au calme, pourront-ils vraiment empêch(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Attentat d’Istanbul : Cinq suspects inculpés en Bulgarie pour avoir aidé l’un des auteurs présumés à fuir
Turquie : Le PKK dément toute implication dans l’attentat d’Istanbul
Attentat à Istanbul : La poseuse de bombe est syrienne et a agi pour le compte du PKK, affirme la police turque