Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 421,10
    -249,94 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    16 944,05
    +142,51 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0833
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 814,77
    -2 101,02 (-3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 473,59
    -29,08 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    5 321,28
    +14,27 (+0,27 %)
     

Les Turcs de l'étranger finissent de voter pour le second tour de la présidentielle

Les votes s'achèvent pour les Turcs de l'étranger à l'occasion du second tour de l'élection présidentielle ; près d'1,86 millions d'entre eux se sont déplacés aux quatre coins du monde pour faire leur choix entre le président sortant Recep Tayyip Erdogan et son adversaire, Kemal Kiliçdaroglu.

Des milliers de sacs remplis de bulletins de vote transitent donc vers la Turquie, alors que le pays décidera dimanche de son avenir.

Au pouvoir depuis 20 ans, Recep Tayyip Erdogan semble avoir une avance confortable, malgré la crise économique dans le pays, et la gestion catastrophique de son gouvernement lors du séisme de février, bien que de nombreux sinistrés souhaitent son départ.

"Pour moi, ce n'est pas une question de parti. Je voterais pour n'importe qui pour me débarrasser d'Erdogan" réagit Sema Sicek, habitant d'Antioche, dévastée par le tremblement de terre.

PUBLICITÉ

"Cet homme nous a enterrés vivants, il ne nous a pas aidés, jusqu'à aujourd'hui je n'ai reçu aucune aide !" s'emporte-t-il.

Une partie de la jeunesse, également, souhaite du changement afin de faire cesser "la fuite des cerveaux" comme le dénonce Yiğit Şenciol, étudiant à Ankara.

"Si Dieu le veut, les choses vont changer avec cette élection : les gens ne ressentiront plus le besoin de partir à l'étranger" déplore-t-il. Cela "affecte très sérieusement notre pays" dit-il.

Le président sortant, en avance de cinq points au premier tour peut se prévaloir du soutien de Sinan Ogan, arrivé troisième lors du vote, avec 5% des suffrages.