La bourse ferme dans 1 h 19 min
  • CAC 40

    6 526,38
    +36,38 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 742,46
    +27,09 (+0,73 %)
     
  • Dow Jones

    33 311,26
    +536,85 (+1,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0337
    +0,0119 (+1,17 %)
     
  • Gold future

    1 813,00
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    23 265,92
    +785,92 (+3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    564,77
    +33,55 (+6,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,90
    -1,60 (-1,77 %)
     
  • DAX

    13 663,37
    +128,40 (+0,95 %)
     
  • FTSE 100

    7 497,42
    +9,27 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    12 765,16
    +271,23 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    4 193,57
    +71,10 (+1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2236
    +0,0160 (+1,32 %)
     

Tueurs nés sur Disney+ : la tragique affaire qui a empoisonné le film d'Oliver Stone

Mickey et Mallory Knox, un jeune couple embarqué dans une sanglante odyssée, tuent les gens croisant leur route, à commencer par les parents de Mallory, qui maltraitaient leur fille...

Vous aurez certainement reconnu sous ce pitch minimaliste le génial film d'Oliver Stone, Tueurs nés, qui déboule ce 26 juin sur Disney+ Star. Sorti il y a 26 ans, rarement un film n'aura déclenché une telle polémique, aussi bien aux Etats-Unis qu'outre-Atlantique, quand il ne fut pas carrément interdit (temporairement) comme en Irelande.

Totalement amoral, cette dénonciation sous acide de la surmédiatisation omni-présente était pourtant du jamais vu en 1994. Les partisans d'Oliver Stone concèdent volontiers que l'on peut contester le fond; mais la forme relève du génie : le film compte ent…

Lire la suite sur AlloCiné

Quand Oliver Stone tacle violemment Clint Eastwood et Kathryn Bigelow...

Tueurs Nés a 25 ans : retour sur le film maudit de Tarantino

Disney+ : Rise, l'incroyable histoire vraie de trois frères devenus basketteurs NBA

Ce soir à la télé : une comédie féministe qui ose

Mastemah : Camille Razat dans un film d'horreur aux antipodes d'Emily in Paris

Decision To Leave : la claque visuelle de Cannes par le réalisateur d’Old Boy

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles