La bourse ferme dans 3 h 46 min

Le "tsunami" économique sur Singapour donne une première idée de l'ampleur de la crise mondiale

1 / 2

Le "tsunami" économique sur Singapour donne une première idée de l'ampleur de la crise mondiale

Le produit intérieur brut (PIB) de Singapour s'est contracté de 2,2% au premier trimestre sur un an sous l'effet de la crise du coronavirus, un signe des dégâts que la pandémie devrait causer dans l'économie mondiale, alors que l'économie de la cité-Etat fait figure de baromètre des échanges.

Il s'agit de la pire performance du PIB singapourien depuis la crise financière de 2008. Par rapport au trimestre précédent, l'économie singapourienne s'est réduite de 10,6%, d'après les chiffres avancés par le ministère du Commerce qui a révisé à la baisse sa prévision pour l'ensemble de l'année. 

"Le Covid-19 est comme un tsunami qui s'abat sur les côtes de Singapour", a observé Selena Ling, cheffe de la recherche et stratégie pour la banque OCBC.

La pire contraction depuis 2009

Singapour, l'un des premiers pays à publier un indicateur économique pour le premier trimestre, est comparé à un "canari dans une mine de charbon" car son économie, l'une des plus ouvertes au monde, est souvent la première à montrer des signes de faiblesses en cas de crise.

Les données du premier trimestre de Singapour traduisent la pire contraction depuis 2009, en pleine crise financière mondiale, quand le pays d'Asie du Sud-Est avait connu sa dernière récession. Et le ministère du Commerce a révisé la baisse attendue du PIB pour l'année dans une fourchette de -1% à -4%, contre -0,5% et -1,5% prévus précédemment.

Ces chiffres trimestriels du PIB sont...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi