Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 746,20
    +1 134,49 (+2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

La Trump Organization reconnue coupable de fraudes financières et fiscales

Pixabay

Gros revers judiciaire pour Donald Trump. L'entreprise familiale, la Trump Organization, a été reconnue coupable mardi 6 décembre de fraudes financières et fiscales à New York où l'ancien président républicain n'était pas jugé, a annoncé le procureur de Manhattan Alvin Bragg. Le jury, qui s'était retiré lundi pour délibérer après plus d'un mois d'audiences, "a déclaré la Trump Corporation et la Trump Payroll Corporation coupable sur tous les chefs d'accusation", a indiqué sur son compte Twitter M. Bragg.

Les deux entreprises étaient jugées pour fraude fiscale et falsifications de déclarations comptables, notamment dans le but de cacher aux services fiscaux des compensations financières de certains hauts dirigeants. "C'est une affaire de cupidité et de tricherie. A Manhattan, aucune société n'est au-dessus de la loi", s'est félicité le procureur Bragg dans un communiqué, en précisant qu'il s'agissait de la première fois qu'une entreprise de Donald Trump était condamnée au pénal. Le milliardaire est désormais officiellement en lice pour être le candidat républicain à la présidentielle de 2024.

"Pendant 13 ans, la Trump Corporation et la Trump Payroll Corporation ont échappé à la loi en accordant à des cadres de haut niveau des avantages et des rémunérations somptueuses, tout en dissimulant intentionnellement ces avantages aux autorités fiscales pour éviter de payer des impôts", a-t-il ajouté. La sentence devrait être prononcée le 13 janvier 2023, précise le procureur.

Dans ce dossier, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : face à l'ampleur des manifestations, la Chine allège ses règles sanitaires
La baisse de la consommation d'électricité se confirme dans le pays
Données personnelles : vers des amendes d'ampleur à l'encontre de Meta
Pénurie de Doliprane pour enfant : la mesure drastique des pharmacies
Prime de Noël : bonne nouvelle pour 2,3 millions de ménages modestes