Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 928,02
    +152,64 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0655
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 410,10
    +12,10 (+0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 398,60
    +1 012,60 (+1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,52
    +67,90 (+5,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,38
    +0,65 (+0,79 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 280,11
    -321,38 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    4 964,69
    -46,43 (-0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2372
    -0,0067 (-0,54 %)
     

Il trouve un feutre dans son sandwich, Burger King lui offre une étrange compensation

volff/Adobe Stock

Ce geste commercial peut paraître bien maigre pour un tel préjudice. Comme l’a relevé Le Parisien, un Alsacien de 56 ans a eu une bien mauvaise surprise, le 10 décembre dernier, en se rendant au Burger King d’Altkirch, dans le Haut-Rhin. Comme le relatent les Dernières Nouvelles d’Alsace, l’homme a en effet trouvé un crayon noir dans un cheeseburger, alors qu’il déjeunait avec sa fille : «Lors de la deuxième bouchée, je me suis dit : “Tiens, il y a un os là-dedans”…»

«Le feutre était bien camouflé, rien ne dépassait du papier», explique-t-il. Surpris par la découverte, il se rend au comptoir du restaurant pour rendre le crayon et le cheeseburger. La direction l’informe alors qu’il s’agit d’un feutre destiné aux enfants et lui offre, en guise de compensation, un nouveau cheeseburger, ainsi qu’un menu gratuit lors de sa prochaine visite. Mais l’homme ne compte pas en rester là.

Il envoie, dès le lendemain, un courriel de réclamation au service des consommateurs de Burger King France. Il joint alors une facture et des photos du repas, pour appuyer sa demande et prouver ainsi sa bonne foi. Il faudra quatre mois, après moult échanges et demandes de précisions de la part de l’enseigne, pour que cette dernière adresse enfin un courrier d’excuses en bonne et due forme au client mécontent.

«Sachez que toute présomption de corps étranger trouvé dans nos produits est traitée avec le plus grand sérieux», indique alors l’enseigne, dans une lettre datée du 1er mars. Le service client précise (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Endométriose : «J’avais juste envie de passer par la fenêtre», elle raconte son enfer
Le cours de l’or à plus de 2 000 euros, jusqu’où va-t-il grimper en 2024 ?
Un escroc rattrapé par la justice : il utilisait son vrai nom
Il se fait arnaquer en vendant une Rolex contre de la monnaie plaquée or
Private equity : investir dans le non coté sans être riche, c’est possible