La bourse ferme dans 2 h 48 min
  • CAC 40

    6 666,71
    -21,08 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 927,64
    -11,55 (-0,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0530
    +0,0061 (+0,58 %)
     
  • Gold future

    1 789,60
    +7,20 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 010,21
    -268,09 (-1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,85
    -5,95 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,18
    +0,93 (+1,25 %)
     
  • DAX

    14 298,68
    -44,51 (-0,31 %)
     
  • FTSE 100

    7 527,07
    +5,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2194
    +0,0061 (+0,50 %)
     

Les trottinettes en libre-service vont-elles bientôt disparaître des rues de Paris ?

PIXABAY

Plusieurs groupes d'élus du Conseil de Paris poussent pour que le contrat liant les opérateurs de trottinettes à la Ville ne soit pas renouvelé.

Est-ce la fin annoncée pour les trottinettes électriques en libre-service à Paris ? Comme le rapporte BFM le 11 novembre, la grande majorité des élus franciliens souhaitent interdire, ou au moins réguler plus sévèrement, l'usage des trottinettes électriques en libre-service dans les rues de la capitale. La question sera au cœur des débats la semaine prochaine, au Conseil de Paris.

Les élus de gauche et du centre sont catégoriques. Ils ne souhaitent pas le renouvellement du contrat qui lie la mairie et les opérateurs Lime, Dott et Tier jusqu'au mois de février 2023, et ont déposé un vœu en ce sens. "On demande que les contrats ne soient pas renouvelés", a déclaré Maud Gatel, présidente du groupe Modem au Conseil de Paris.

L'élue appelle également à renforcer la sécurité en attendant la fin dudit contrat. "On demande l'interdiction d'utilisation aux mineurs comme ça se fait dans d'autres villes, notamment à Lyon, et la mise en place par les opérateurs de l'impossibilité technique de démarrer les trottinettes si vous êtes plus d'une personne. Notre but, c'est de demander à terme l'interdiction des trottinettes en libre-service", a-t-elle indiqué.

La droite reste plus mesurée sur la question et souhaite un meilleur encadrement des usages plutôt qu'une interdiction. Le groupe de Rachida Dati souhaite par exemple l'installation d'une immatriculation sur chacun des engins pour faciliter les verbalisations, ou encore l'extension des zones limitées à 10 km/h. Nicolas Jeanneté, maire (Changer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO- Trottinettes électriques: Les conseils d'un spécialiste pour un usage en toute sécurité