La bourse ferme dans 3 h 44 min
  • CAC 40

    5 552,75
    +60,60 (+1,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 496,18
    +33,14 (+0,96 %)
     
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1874
    +0,0028 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 809,20
    -28,60 (-1,56 %)
     
  • BTC-EUR

    16 141,88
    +560,75 (+3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    376,86
    +15,43 (+4,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    43,58
    +0,52 (+1,21 %)
     
  • DAX

    13 235,82
    +108,85 (+0,83 %)
     
  • FTSE 100

    6 389,57
    +55,73 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    26 165,59
    +638,22 (+2,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 588,20
    +102,00 (+0,39 %)
     
  • GBP/USD

    1,3325
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Les trottinettes Bolt pourraient débarquer à Nantes et Lille en 2021

·2 min de lecture

Les capitales du monde entier ont vu les trottinettes électriques proliférer sur leurs trottoirs ces dernières années. Ce qui a parfois pu poser problème — évoquant le "bordel généralisé" des trottinettes, la mairie de Paris a par exemple restreint l'offre à trois opérateurs, et Lyon à deux seulement. Mais l'offre continue de se développer. La plateforme de mobilité Bolt a annoncé jeudi 12 novembre qu'elle comptait investir 100 millions d'euros pour étendre son offre de trottinettes et de vélos en libre-service à plus de cinquante nouvelles villes en Europe, dont Bruxelles, Zurich et Hambourg. Les engins de l'opérateur pourrait également investir les trottoirs lillois et nantais en 2021.

L'entreprise estonienne compte exploiter 130 000 trottinettes et vélos électriques en 2021 dans 100 villes européennes, pour devenir "le plus grand opérateur de véhicules électriques légers en Europe", a indiqué Bolt dans un communiqué. Bolt (ex-Taxify) avait annoncé en mai avoir levé 100 millions d'euros auprès du gestionnaire de fonds britannique Naya Capital Management, portant le total des fonds levés à 300 millions. Sur ce marché de la micromobilité qui explose, et a déjà épuisé plusieurs startups, son concurrent allemand Tier a annoncé mardi avoir levé 250 millions de dollars.

Bolt propose déjà ses services de VTC dans 150 villes en Europe et en Afrique, et a déployé ses trottinettes dans 45 villes au Portugal et en Suède. Il a également lancé des offres de vélos en libre-service et de livraison de repas, sur le modèle d'Uber qui centralise ces services de micromobilité dans son application. Pour s'imposer, Bolt compte sur ce parcours de mobilité complet, du taxi à la trottinette, et sur des économies d'infrastructures, a précisé à l'AFP Dmitri Pivovarov, responsable de la micromobilité chez Bolt.

Très présent dans l'Est de l'Europe et sur l'arc méditerranéen, l'opérateur compte maintenant conquérir le centre du continent, en commençant par les Pays-Bas et l'Allemagne, a indiqué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Politiques, syndicats et ONG demandent une taxe sur les ventes d'Amazon
Comment entraîner TikTok à vous montrer les vidéos que vous aimez sur la page Pour Toi
SpaceX est sur le point de lancer sa mission la plus ambitieuse à ce jour, voici ce qu'il faut en attendre
Instagram va changer son interface pour mettre en avant les Reels et les Boutiques
Amazon Prime Video arrive sur les box Orange, le seul opérateur qui lui manquait