Marchés français ouverture 3 h 3 min
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • Nikkei 225

    27 372,52
    -60,88 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 789,31
    -280,42 (-1,27 %)
     
  • BTC-EUR

    21 079,41
    -948,14 (-4,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,73
    -19,14 (-3,56 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     

Tromperie, « greenwashing »… Le label agricole « haute valeur environnementale » épinglé par des assos

Tromperie, « greenwashing »… Le label agricole « haute valeur environnementale » épinglé par des assos

pesticides - Sept associations de défense des consommateurs dénoncent « le caractère trompeur » du label créé en 2012 par l’Etat français

Outil utile ou tromperie des consommateurs ? Plusieurs associations demandent au Conseil d’Etat d’interdire le label agricole « haute valeur environnementale » (HVE), accusé de « greenwashing » et de tromperie du consommateur, dans un courrier diffusé lundi. La requête au nom de sept associations de défense des consommateurs, de défense de l’environnement et de promotion de l’agriculture biologique « vise à l’annulation des dispositions réglementaires » mettant en œuvre la HVE. « Elle a été déposée vendredi », a assuré à l’AFP Nadine Lauverjat, déléguée générale de l’ONG Générations futures.

Créé en 2012 par l’Etat français, ce label doit garantir, selon le gouvernement, que les pratiques agricoles d’une exploitation « préservent l’écosystème naturel et réduisent au minimum la pression sur l’environnement (sol, eau, biodiversité…) ». Il suppose, par exemple, une « réduction » de l’utilisation de pesticides, qui ne sont donc pas interdits, à la différence de l’agriculture biologique.

« Pire, il n’interdit pas l’utilisation des pesticides les plus dangereux, pourtant officiellement reconnus comme nocifs pour la santé humaine », pointent les associations (Fédération nationale d’agriculture biologique, UFC-Que Choisir, Synabio, Générat(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
En pleine crise de croissance, la filière bio s’interroge sur son avenir
En pleine crise, le lait bio veut retrouver le goût de la fête
Pourquoi le label bio « menace » les petits producteurs de sel de Guérande