Marchés français ouverture 8 h 57 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0031 (+0,25 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    39 621,45
    -1 082,70 (-2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Un troisième confinement doit rester "la toute dernière option", selon Bruno Le Maire

·1 min de lecture

Le ministre de l’économie a appelé ce 1er février à respecter les règles sanitaires, meilleur moyen de retarder autant que possible un 3è confinement. Les restaurateurs tentés d’ouvrir leur établissement perdront l’accès au fonds de solidarité, a averti Bruno Le Maire.

Invité de la matinale de RTL ce lundi 1er février, Bruno Le Maire, ministre de l’économie, a confirmé qu’un troisième confinement ne pourrait intervenir qu’en dernier recours. , a insisté le locataire de Bercy, précisant, "c'est le choix de la responsabilisation des Français. Ils ont montré à Noël que nous savions respecter les règles. Les chiffres n'ont pas flambé". Pour le grand argentier, retarder le plus possible cette mesure extrême et coûteuse pour l'économie est de la part du Président de la République un choix "sage et responsable".

Situation "difficile"

S’agissant des restaurateurs qui ont décidé d'ouvrir leurs établissements ce 1er février, Bruno Le Maire a reconnu que leur situation est "difficile", non sans souligner que "tous ceux qui restent ouverts (...) seront suspendus pendant un mois de l'accès au fonds de solidarité. Et s'il y a récidive, ils n'auront plus accès au fonds de solidarité." Le ministre a par ailleurs prévenu que les contrôles dans les commerces seront "plus stricts", sur le respect de la jauge.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi