La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 533,07
    -30,39 (-0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Trois questions sur l'afflux inédit de migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc

·1 min de lecture

L'afflux préoccupant de migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta a obligé Madrid à faire appel à l'armée. Ils sont au moins 8.000 à être entrés illégalement depuis le Maroc voisin par terre ou par mer, parfois même à la nage. Sur les images diffusées par la télévision de Ceuta, on peut voir passer les tanks de l'armée espagnole sur la plage d'El Tarajal, au pied de la frontière. Des dizaines de militaires sont actuellement en train de renvoyer les migrants côté marocain.

Combien de migrants ont pu passer la frontière ?

Près de 4.000 migrants ont déjà été expulsés. En 24 heures, une marée humaine sans précédent s'est engouffrée dans ce petit bout d'Europe en Afrique. Le passage de ces migrants a été facilité par la passivité des forces de l'ordre marocaines. Selon les syndicats de police espagnols, ce ne serait pas 8.000, mais sans doute 10.000 personnes qui seraient passés côté espagnol.

>>Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Pourquoi l'Espagne a-t-elle déployé son armée ?

Madrid invoque des raisons de sécurité et une atteinte à son intégrité territoriale. Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, s'est déplacé en urgence à Ceuta, mardi. "L'intégrité territoriale de l'Espagne, ses frontières, qui sont aussi les frontières extérieures de l'Union européenne, et surtout la sécurité de nos compatriote, seront défendues par le gouvernement espagnol avec tous les moyens nécessaires, en collaboration avec nos partenaires européens", a-t-il averti. Pedro S...


Lire la suite sur Europe1