La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 896,17
    -154,27 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Trois questions pour comprendre le conflit autour des bassines dans les Deux-Sèvres

SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

Quelques 4.000 manifestants se sont réunis ce samedi 29 octobre à Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres, pour tenter de bloquer le chantier d'une réserve d'eau. Destiné à aider les agriculteurs à lutter contre le manque d'eau l'été, ce type de bassine est une aberration environnementale pour les écologistes. Trois questions pour mieux comprendre le débat.

Quelques 4.000 manifestants se sont élancés ce samedi 29 octobre à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres, pour essayer de bloquer le chantier d'une réserve d'eau, malgré l'interdiction préfectorale et un imposant dispositif de 1.500 gendarmes déployés. Ce dimanche, encore environ 2.000 personnes, étaient encore présentes à proximité du chantier, alors que les autorités craignent l'installation d'une ZAD.

"Ce matin c'est calme mais il reste environ 2.000 personnes sur le site, je rappelle que la manifestation demeure interdite, donc que tout acte visant à tenter à nouveau d'entrer sur le site de la réserve sera à nouveau écarté", a déclaré sur franceinfo la préfète du département, Emmanuelle Dubée.

Des gaz lacrymogènes ont été lancés, mais plusieurs manifestants "antibassines" ont réussi à forcer des grilles protégeant le chantier de la réserve d'eau de Sainte-Soline (Deux-Sèvres), autour duquel de nouveaux heurts ont éclaté, a constaté un journaliste de l'AFP. Une partie d'entre eux a également réussi à entrer à l'intérieur, avant d'être repoussés par les gendarmes. Sur Twitter, Gérald Darmanin a dénoncé 61 blessés du côté des forces de l'ordres, alors que les manifestants ressensent une cinquantaine de blessés dans leurs rangs.

Sur place en soutien aux écologistes, Sandrine Rousseau a expliqué soutenir "une désobéissance sans violence, surtout quand il s'agit d'écologie".

"Je pense qu'il est bien qu'il y ait des militants qui occupent les terrains - là, en l'occurrence, c'est un terrain privé, donc ils (le font) avec l'accord de la personne qui détient ce terrain - pour signifier que ces projets-là nous envoient dans le mur et qu'en fait, ils nous mettent tous[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi