Marchés français ouverture 2 min

Trois questions sur les états généraux de la laïcité lancés par Marlène Schiappa

franceinfo
·1 min de lecture

"C'est un sujet de passion. L'idée est de dire : parlons-en ensemble et écoutons-nous", plaide Marlène Schiappa. Le gouvernement installe, mardi 20 avril et jusqu'à l'été, des "états généraux de la laïcité" avec notamment pour objectif de toucher la jeunesse. Franceinfo répond à trois questions qui se posent sur ces rencontres.

Quel est le calendrier ?

C'est la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa qui a annoncé leur tenue, dans le Journal du dimanche (article payant). Les états généraux de la laïcité démarrent mardi à 11h30 avec une "conférence de haut niveau" au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) à Paris. Puis jusqu'à l'été, vont se tenir "des tables rondes et des groupes de travail sur la liberté d'expression, la recherche, la jeunesse, l'intégration citoyenne", a ajouté Marlène Schiappa.

Qui doit participer ?

Autour de ces tables rondes : "des intellectuels de toutes les sensibilités". Lors des premières discussions, l'essayiste Caroline Fourest et les philosophes Henri Pena Ruiz et Gaspard Koenig participeront. L'académicienne Barbara Cassin ou l'avocat Richard Malka se joindront plus tard aux débats, tout comme la "philosophe 'conservatrice' Souâd Ayada", le "normalien 'banalement républicain' Raphaël Enthoven" ou le "défenseur de l'enseignement du fait religieux Philippe Gaudin", ajoute Libération (article payant).

"Nous voulons justement sortir de la tenaille entre d'un côté les identitaires d'extrême droite et de l'autre les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi