La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1955
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 825,80
    +2 079,30 (+4,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 353,42
    +59,43 (+4,59 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Qui sont les "trois mousquetaires" de la lutte antitrust nommés par Joe Biden qui font trembler les GAFA?

·2 min de lecture

La nomination de trois poids lourds de la lutte antitrust à la présidence, à la commission fédérale du commerce et au département de la Justice, montre que Joe Biden a décidé de s'attaquer sérieusement au pouvoir des monopoles et à la toute-puissance de la Silicon Valley.

Les temps ont changé, l'administration Biden ne sera pas un "remake" de l'ère Obama. La preuve? et les pratiques délétères de la Silicon Valley. Les géants de la tech entretenaient des relations plus que cordiales avec les Démocrates, pendant les années Obama. Terminé.

A la Chambre des Représentants, Amy Klobuchar, sénatrice du Minnesota et candidate malheureuse à la présidence, pilote une réforme majeure pour remuscler les lois antitrust. Mais sans attendre un vote du Congrès, Joe Biden vient de nommer à des postes importants, en l'espace de quelques jours, trois personnages-phares du mouvement antitrust. Trois parcours originaux... et trois fortes personnalités.

Tim Wu, assistant spécial du président pour la technologie et la politique de concurrence

Ce prof à l'Université de Columbia, à New York, s'est fait un nom , au début des années 2000. Contre les géants des télécoms, il défendait un accès égalitaire et neutre à l'internet. Il est par la suite devenu la bête noire du "Big Tech" et en particulier des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple). Ces quatre géants "déterminent de façon disproportionnée ce qu’est l’internet dans la décennie actuelle –une réalité très éloignée de la vision originale d’un réseau entre égaux. S’il a pu exister dans le passé une notion d’internet immune par nature à la monopolisation, le présent montre à quel point ceux qui y croyaient ont pris leurs désirs pour des réalités", écrit-il dans The Master Switch, un essai publié en 2010 qui avait fait beaucoup de bruit.

Depuis des années, Tim Wu sonne l'alarme sur le pouvoir exorbitant de ces sociétés. "La concentration économique extrême cause une souffrance et une inégalité grotesques, qui alimentent l'appétit pour un leadership nationaliste et extrémiste", dénonce-t-il dans un autre ouvrage publié en 2018. Il a soutenu l'idée, notamment, d'un .

Lire aussi

Joe Biden a créé un nouvelle position pour lui, au sein du National Economic Council. Il se penchera également sur la politique des[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi