Marchés français ouverture 6 h 43 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 810,02
    -94,03 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,21
    +16,26 (+1,18 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Trois mois après la mort de Christophe Dominici, son père confie sa colère : "Je m'en veux, on aurait pu le sauver"

·2 min de lecture

Comme s'il était toujours là. Le père de l'ex-international du XV de France confie sa tristesse et explique pourquoi il en veut aux médecins chargés de suivre son fils.

Il y a trois mois quasiment jour pour jour, la terrible nouvelle assommait les fans de rugby, et plus encore : Christophe Dominici venait de décéder, à l'âge de 48 ans. Un drame dont les circonstances exactes restent encore floues, mais qui aura immédiatement provoqué une vague d'émotion, que ce soit de la part d'amis, comme l'ancien rugbyman et présentateur radio Vincent Moscato, ou encore d'anciens collègues. Dans son édition de cette semaine, l'hebdomadaire Paris Match a rendu visite aux parents de Christophe Dominici, dans le Sud de la France, à l'occasion de la réédition de l'autobiographie du joueur, Bleu à l'âme (éditions du Cherche-Midi).

"J'en veux aussi aux psys qui n'ont pas pris au sérieux la maladie de mon fils"

Dans les colonnes du magazine, son père, Jeannot Dominici, témoigne longuement, raconte les lieux de la maison qui ont marqué l'enfance de son fils : la cheminée dans le salon, la terrasse, la chambre de sa soeur Pascale, elle aussi décédée très jeune, un drame qui avait marqué Christophe à vie. Mais le père endeuillé se livre aussi sur son état d'esprit, et n'hésite pas à confier sa colère. "Je m'en veux. On aurait pu le sauver, ça tient à si peu de choses ! J'en veux aussi aux psys qui n'ont pas pris au sérieux la maladie de mon fils, à quoi servent ces gens ? Une ordonnance et des visioconférences, ça ne suffisait pas pour le guérir", clame t-il. Il évoque ici la dépression chronique de Christophe Dominici, il était en proie à une mauvaise période avant sa mort, d'autant qu'il avait très mal vécu l'échec de son projet de rachat du (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Ce contenu peut également vous intéresser :

Confinement, attestations, fermeture des commerces : que pourrait annoncer Jean Castex à la télévision ce jeudi soir ?
Gabriel Attal évoque Kim Glow et ses théories sur le vaccin : "C'est totalement irresponsable !"
"Ce qui est honteux..." : Emmanuelle Béart pousse un coup de gueule contre l'Etat et la société... (VIDEO)
"La Famille Bélier a donné une image négative des sourds" : l'interview engagée de CamilleTeSigne, star de Tik Tok
Catherine Hill critique sur la stratégie du gouvernement face au Covid : "Les autorités sont paralysées !" (VIDEO)