Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 992,67
    +1 847,22 (+2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,70
    -19,40 (-1,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Trois femmes bientôt à l'honneur dans de nouvelles stations de tramway en Île-de-France

© Mario FOURMY/SIPA

Info ELLE. De nouvelles stations de tramway verront le jour sur la ligne 3b et porteront, pour certaines, des noms de femmes. Trois, en l’occurrence, sont mises à l’honneur : la comédienne Anny Flore, la poétesse Anna de Noailles et la résistante Thérèse Pierre.

Un vent de féminisation va souffler sur les transports franciliens. Alors que les travaux de prolongement de la ligne 3b du tramway entre porte d’Asnières et porte Dauphine s’achèvent à Paris, Île-de-France Mobilités dévoile à ELLE, le nom des sept futures stations, dont trois porteront les patronymes de femmes illustres qui ont marqué notre histoire contemporaine. Un choix loin d’être anodin qui s’inscrit dans une volonté affichée, depuis 2016, de part de la présidente de la région et d’Île-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, de féminiser les noms des stations, en mémoire de celles qui ont marqué les Franciliens et leur histoire.

>> Lire aussi :  « Une carte de Paris illustre l'absence des femmes dans l'espace public » 

Lors de la mise en service de cette nouvelle ligne, au printemps 2024, seront mises à l’honneur des femmes comme la comédienne Anny Flore, la poétesse Anna de Noailles ou encore la résistante Thérèse Pierre. De plus, la station « Porte d’Asnières – Marguerite Long » portera désormais le nom de « Marguerite Long ». Autant de grands noms derrière lesquels se cachent également de grands destins, trop souvent oubliés, et qui feront bientôt partie du quotidien des usagers.

Des choix à la fois symboliques et pragmatiques

Ce choix symbolique revient en premier lieu à Île-de-France Mobilités, mais a été validé en concertation avec la ville de Paris et la RATP, qui sont par ailleurs maîtres...

PUBLICITÉ

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi