La bourse ferme dans 59 min
  • CAC 40

    6 660,39
    -12,71 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 162,93
    +11,53 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    35 382,92
    +124,31 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,1658
    +0,0039 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 774,00
    +8,30 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    53 059,97
    -507,96 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,07
    -21,29 (-1,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,26
    -0,18 (-0,22 %)
     
  • DAX

    15 520,49
    +46,02 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 207,44
    +3,61 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    15 088,01
    +66,21 (+0,44 %)
     
  • S&P 500

    4 509,18
    +22,72 (+0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3794
    +0,0067 (+0,49 %)
     

Trois conseils pour soulager son mal de dos

·1 min de lecture

"Mal de dos, mal du siècle", est un slogan désormais bien connu. Le télétravail et la sédentarité engendrés par les différents confinements n’ont pas arrangé les choses. "La lombalgie (douleurs dans le bas du dos, dans la région des vertèbres lombaires) est en tête des maladies les plus handicapantes, selon un classement établi par la revue scientifique The Lancet. On a souvent l’image d’une maladie de pays riche, mais ce n’est pas vrai. Le problème est le même dans tous les pays", constate François Rannou, rhumatologue et chef du service de rééducation à l’hôpital Cochin, à Paris. Mais il existe des solutions pour soulager les douleurs et même les faire disparaitre. Voici ses conseils.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Etre actif

Avec les restrictions mises en place pour lutter contre le Covid-19, pas facile de faire de l’activité physique, ou même de sortir se promener. C’est pourtant l’une des solutions les plus efficaces pour contrer le mal de dos. L’Assurance maladie vient d’ailleurs de lancer un nouveau slogan : "Le bon traitement, c’est le mouvement !". "Le premier qui s’est intéressé à ce sujet, c’est un médecin militaire américain, dans les années 80. Il s’est occupé de militaires qui avaient mal au dos et au lieu de les laisser au repos, il a décidé de les réactiver", raconte François Rannou. La méthode a visiblement fait ses preuves depuis.

La kinésithérapie plutôt que ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles