Publicité
Marchés français ouverture 1 h 15 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 387,37
    +284,93 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,0725
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,94
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 301,38
    -667,29 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,14
    -20,02 (-1,44 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Cette triste tendance TikTok en dit long sur le harcèlement dans les transports

HARCÈLEMENT - Il fait chaud mais elles restent couvertes. Depuis quelques jours, le soleil se fait de plus en plus présent et les tenues changent en conséquence. Cependant, certaines femmes doivent développer des stratagèmes par peur de se faire harceler dans les transports en commun.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, pour cacher leur tenue de printemps, elles utilisent un « subway shirt » (un t-shirt ou une chemise pour le métro), il s’agit un grand t-shirt ou d’une chemise qui sert à dissimuler leur tenue des regards insistants et autres désagréments des transports en commun. Sur TikTok, le hashtag #subwayshirt comptabilise plus de 4 millions de vues.

« Il fait 30 degrés à New York City alors mesdames n’oubliez pas votre ’subway shirt’ ! Un t-shirt ample que l’on porte par-dessus nos jolies tenues pour éviter que des inconnus nous dérangent dans les transports », décrivait une internaute en avril dernier sur TikTok.

PUBLICITÉ

« C’est une façon de me protéger en allant d’un point A à un point B. Je ne veux pas devenir une cible, aussi bizarre que cela puisse paraître », explique Claire Wenrick, une jeune femme qui utilise la technique, au média britannique The Guardian.

Un numéro d’appel d’urgence

Mais le « subway shirt » ne date pas d’hier. En 2016, une étude française de la FNAUT (Fédération nationale des associations d’usagers des transports) révélait déjà qu’une femme sur deux adaptait sa tenue pour prendre les transports par peur des regards et des gestes déplacés. Sur les 6 000 usagères interrogées, 87 % d’entre elles avaient révélé avoir été victimes de harcèlement dans les transports en commun.

En novembre 2022, la SNCF et la RATP ont lancé une campagne de sensibilisation au harcèlement dans les transports. « Contre le harcèlement dans les transports, il n’y a pas 36 solutions, il y en a 5 », pouvait-on lire sur l’un des messages affichés dans les stations de métro qui listait les cinq moyens d’appeler à l’aide face à une situation de harcèlement. Notamment, le numéro d’appel d’urgence de la SNCF et de la RATP, le 3117.

« Beaucoup de femmes n’osent pas utiliser ce numéro pour le harcèlement sexiste. Elles pensent toujours qu’il est uniquement à utiliser en cas de crise cardiaque », déclarait Christiane Dupart, vice-présidente de la FNAUT à France 3 Île-de-France en novembre dernier.

Le 3117 est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, ainsi que le 31 177 pour les SMS.

À voir également sur Le HuffPost :

Au Masters 1000 de Madrid, des joueuses de tennis dénoncent le sexisme

Oudéa-Castéra annonce une enquête après un reportage sur la maltraitance dans la gym