Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 143,76
    +606,66 (+0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 438,42
    -29,68 (-2,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Le trimestre anti-inflation sera prolongé de trois mois supplémentaires, a annoncé Bruno Le Maire

Denys Kurbatov

Le trimestre anti-inflation dans les supermarchés sera "évidemment" prolongé "d'un trimestre", a confirmé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, réitérant sa "détermination" à "stopper la spirale des prix" d'ici l'automne et promettant "d'ici quelques semaines" des propositions de baisses d'impôts. Depuis le 15 mars et pour trois mois, la plupart des supermarchés se sont engagés à vendre une sélection de produits au "prix le plus bas possible", formule leur laissant une grande liberté de manœuvre.

L'objectif pour Bercy: tenter d'endiguer l'inflation galopante dans les rayons des supermarchés, encore mesurée à près de 16% sur un an en mars. "On va évidemment prolonger (l'opération) d'un trimestre supplémentaire parce que l'été est difficile", a déclaré Bruno Le Maire sur France 2 samedi soir. "Comme les prix ne vont pas baisser immédiatement, il faut que les distributeurs s'engagent pour l'été prochain et ils l'ont fait, tant mieux." Bruno Le Maire a également "remercié" les industriels de l'agro-alimentaire d'avoir accepté de nouvelles négociations commerciales "pour baisser les prix", "ce qui fait que, à la rentrée de septembre octobre, nous aurons -- en tout cas c'est ma détermination -- cassé la spirale des prix".

La principale instance représentive de l'industrie agro-alimentaire, l'Ania, s'est engagée la semaine passée à ce que les 75 plus grandes entreprises du secteur rouvrent les négociations "avant la fin du mois". Dès le 11 mai, Jacques Creyssel, délégué général de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’OMS s’inquiète du nombre de bébés prématurés, le même depuis dix ans
Baisse des prix des produits alimentaires, calculer sa capacité d’emprunt... Le flash éco du jour
Les montres de luxe du maire RN de Fréjus font polémique
Chine-États-Unis : Joe Biden a annoncé un "dégel très prochainement" des relations sino-américaines
“Des livres de c.. “: le livre de Bruno Le Maire fait exploser Elisabeth Borne