La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    28 940,64
    -360,47 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

TRIBUNE. L'appel des "parlementaires pour la paix" : "Make multilatéralisme great again"

·1 min de lecture

"Le sommet du G7 présidé cette semaine par le Royaume-Uni sera crucial pour l'avenir du multilatéralisme. Après quatre années de trumpisme, et des tensions considérables dans la gouvernance mondiale pendant la crise pandémique, les leaders du G7 doivent remettre en marche l'ordre international. En 2020, nous célébrions - sans tambours ni trompettes - le 75e anniversaire des Nations unies : en pleine crise pandémique, le Conseil de sécurité ne s'est pas prononcé une seule fois sur le sujet Covid, le G7 ne s'est pas rassemblé sous présidence américaine, le G20 paraissait aphone sous présidence saoudienne, et la gouvernance de l'OMS a été profondément remise en question.

Nous sortions alors de quatre années où la Maison-Blanche était occupée par un politicien obsédé par sa guerre commerciale à la Chine et à l'Europe, focalisé sur son accord de paix au Proche-Orient condamnant une solution à deux États, et arc-bouté sur son retrait des conventions internationales clés - comme l'Accord de Paris sur le Climat - ou des organisations multilatérales - comme l'UNESCO.

Lire aussi - Sommet du G7, rencontres avec Elizabeth II et Vladimir Poutine : ce que Joe Biden vient faire en Europe

Cette rupture américaine a catalysé une crise plus profonde et plus ancienne, la crise du multilatéralisme : les non-alignés et les vaincus de la Seconde guerre mondiale n'ont toujours pas obtenu de réforme du Conseil de sécurité ; l'intervention unilatérale en Irak de Washington et ses alliés a grippé la c...


Lire la suite sur LeJDD