Marchés français ouverture 34 min
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2182
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    30 071,95
    +624,10 (+2,12 %)
     
  • BTC-EUR

    27 323,70
    -166,03 (-0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    674,28
    -2,62 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     

TRIBUNE. Quand l'antiterrorisme piétine la justice des mineurs

·1 min de lecture

La tribune : "Depuis 1945, l'ordonnance relative à la délinquance des mineurs fait prévaloir l'éducation de nos enfants sur leur répression. Bien qu'elle ait subi nombre d'évolutions dont certaines fort regrettables, le cœur de cette philosophie a toujours tenu. Mais aujourd'hui, la France est confrontée à une nouvelle menace qui bouleverse notre conception de la justice : le terrorisme. Face à ce fléau qui, en plus de massacrer des innocents, s'attaque à la conscience des plus jeunes, nous avons laissé la peur anesthésier notre vigilance collective pour laisser une place croissante à de faux remèdes qui déshonorent notre histoire et trahissent nos principes les plus élémentaires.

Depuis 2015, les réformes adoptées en la matière ne cessent d'entériner nos renoncements. Le dernier en date n'est pas le moins préoccupant. Ces derniers jours, j'ai eu la responsabilité d'assurer la défense d'une jeune lycéenne mineure qui, pour des propos que l'on doit évidemment désapprouver sur le fond mais qui ne demeurent que de simples propos, a passé plus de sept heures en garde à vue et été exclue de son lycée. Le traitement pénal et disciplinaire disproportionné dont a fait l'objet cette jeune lycéenne témoigne de l'abandon du principe de prééminence de l'éducatif sur le répressif.

"

Pour les enfants de la République, l'heure n'est plus à l'éducation, à l'ouverture et à l'élévation de l'esprit mais à la méfiance, à la surveillance et à la répression

"

Le cas de cette jeune fille n'est hélas...


Lire la suite sur LeJDD