La bourse est fermée

Tribune de Frédéric Walther et Alexandre Wauquiez

1 / 2

Tribune de Frédéric Walther et Alexandre Wauquiez

Avec 20 ouvertures par an, les résidences pour séniors Domitys connaissent une forte croissance. L'entreprise prévoit 400 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018. Pour faciliter la vie de ses résidents, elle a parié sur le digital. SFR Business l'accompagne dans cette évolution permanente.

Grâce à l'exemple de Domitys qui connaît une formidable croissance, on comprend que l'avenir des séniors ne se limite pas aux EPHAD.

Il existe donc bien d'autres options de logements pour les séniors ?

Frédéric Walther : "La majorité des personnes âgées ne sera jamais dépendante. Chez Domitys, nous proposons des logements où les gens peuvent vieillir tout en profitant de la vie. Nous les déchargeons de soucis liés à leur logement précédent pour leur permettre de continuer à faire beaucoup de choses, qu'ils aient 80 ou 90 ans."

Vous souhaitez donner une image proche du Club Med. Mais vous voulez surtout apporter une réponse à chaque problématique de la vie quotidienne ...

F. W. : "On facilite la vie des résidents d'une manière générale. On leur apporte la sécurité, du confort. L'assimilation avec le Club Med se situe dans notre volonté d'apporter un programme d'activités riche aux résidents. Nous nous engageons, dans chacune de nos résidences, à proposer au moins 50 activités par mois, soit quasiment deux par jour."


Par ailleurs, vous dites que pour intégrer un logement Domitys, une retraite de 1300 € est suffisante ...

F. W. : "C'est la retraite moyenne des Français, qui se situe entre 1300 et 1400 €. En province, Domitys est accessible à partir de 1100 €. Cependant, dans 70 % des cas, les résidents sont ou ont été propriétaires d'un bien immobilier qu'ils...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi