La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 867,49
    +150,40 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 518,24
    +124,43 (+1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 319,18
    -145,78 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,88
    +7,09 (+1,37 %)
     
  • S&P 500

    4 049,03
    +31,26 (+0,78 %)
     

TRIBUNE. « Conseil d’administration des entreprises : pour une parité générationnelle »

© Pixabay

Voici sa tribune : « Nous parlons souvent de la mixité hommes-femmes, de la diversité des profils présents au sein d’un conseil d’administration  mais trop peu de la représentativité des générations. Notre monde change trop rapidement pour que nous fassions l’impasse des nouvelles générations. La collégialité suppose la mixité !

L’administrateur en moyenne en France a plus de 60 ans 

D’après l’Institut Français des administrateurs (Ifa), seulement 4 % des administrateurs ont moins de 40 ans avec un âge moyen plus élevé chez les hommes. En effet, 70 % des hommes administrateurs ont entre 50 et 70 ans, alors que 75 % des femmes ont entre 40 et 60 ans. Quel décalage avec les magnats de la tech, qui ont créé leur entreprise à 31 ans, et ont prouvé leur capacité à gérer une entreprise d’hyper croissance.

Pourquoi rajeunir les conseils ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les jeunes dirigeants devraient rejoindre un board (ou conseil d'administration, ndlr). Les conseils peuvent bénéficier de la perspective nouvelle et de l’énergie qu’offrent les plus jeunes. Les jeunes administrateurs appartiennent au nouveau monde et peuvent contribuer à combler le fossé entre les générations. Ils offrent un nouveau point de vue, qui peut être utile aux entreprises qui se demandent comment s’adapter à l’évolution rapide : marque employeur, RSE, nouvelles technologies (metaverse, IA, blockchain…).

Mais allons plus loin encore : ces jeunes à intégrer aux conseils sont ceux que les organi...


Lire la suite sur LeJDD