Publicité

TRIBUNE. 26 entrepreneurs de l’économie sociale dénoncent l’évolution du Mouvement Impact France

© HARRY FLEX / ONLY FRANCE / Only France

Un collectif de fondateurs du Mouvement Impact France dénonce le « social washing » du patron de la Maif, Pascal Demurger, candidat à la présidence de ce réseau d’entrepreneurs sociaux. Dans une tribune publiée sur lejdd.fr, 26 membres de ce collectif appellent à défendre les valeurs de l’entrepreneuriat social et solidaire.

« Il y a 13 ans, certains d’entre nous fondaient le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves). Grâce à lui, nous avons pu mobiliser pour que l’entrepreneuriat social soit mieux connu du grand public et pleinement reconnu au sein de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) dans le cadre de la loi de 2014, via notamment la création de l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) qui le définit précisément : un modèle entrepreneurial entièrement dédié à la résolution d’une problématique sociale ou environnementale, une gouvernance partagée, une lucrativité limitée, un encadrement clair des rémunérations : 10 SMIC maximum. L’entreprise sociale est le phare avancé de la transition écologique et solidaire, comme d’un partage plus juste de la valeur.

En 2020, le Mouves est devenu le Mouvement Impact France et a opéré un virage stratégique ambitionnant d’intégrer aux côtés des entrepreneurs sociaux, des entreprises dites “en transition” qui cherchent, elles, à limiter les externalités négatives de leurs activités. Nous avons alors été quelques-uns déjà à alerter sur les risques de dilution et de confusion encourus : qui trop embrasse, mal étr...


Lire la suite sur LeJDD