La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2152
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 427,94
    +297,78 (+0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,05
    +1 270,37 (+523,48 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Le tribunal de commerce de Nanterre met Suez sous pression

·2 min de lecture

EXCLUSIF- Le tribunal de commerce a désigné Marc Sénéchal comme mandataire ad hoc en charge de l'exécution du rapprochement Veolia-Suez. Les syndicats de ce dernier ont saisi le Parquet national financier et s'opposent à l'accord conclu le 12 avril.

Alors que l’a été , annoncés parmi les repreneurs du nouveau Suez, ce dernier est sous tutelle étroite. C'est a priori un troisième fonds, , qui devrait devenir le futur actionnaire de référence du "nouveau Suez", comme l'envisageait Veolia. En attendant, Marc Sénéchal, mandataire ad hoc de Suez désigné par le tribunal de commerce de Nanterre et artisan, avec Gérard Mestrallet (ex-Suez), de l’accord du 12 avril, s’est vu confier l' "exécution" de ce deal. Les deux parties ont moins d’un mois pour entériner officiellement leur "rapprochement définitif", sachant que selon le communiqué commun aux deux groupes publié le 12 avril, il ne s'agit pour l'instant que d'un "" laissant quelques questions ouvertes. Sachant que c'est lui, selon son entourage, "qui a facilité les négociations et a permis de trouver cet accord", Marc Sénéchal n'a aucune intention de voir ce chef-d'oeuvre de diplomatie des affaires remis en chantier.

Sénéchal s'est aussi occupé de Vallourec

Personnage plutôt discret, mais néanmoins fort influent, Sénéchal a déjà été mobilisé comme mandataire ad hoc sur les dossiers délicats de la place de Paris, comme celui de Vallourec, sur lequel il a travaillé avec l’administratrice judiciaire Hélène Bourbouloux. . Mandataire judiciaire depuis 2005, il est associé fondateur de BTSG, première structure française du mandat de justice qui compte quatre associés et 120 salariés. Il intervient dans les procédures tant amiables et confidentielles – ce qui est le cas dans Veolia-Suez - que judiciaires et collectives. Professeur associé à l’Université Paris I-Panthéon, il est enfin président d’honneur du Conseil national des administrateurs judiciaires et des mandataires judiciaires à la tête duquel il a été élu à l’âge de 36 ans.

Incontournable Mestrallet

Gérard Mestrallet, lui, est bien plus connu. Et sa présence dans le dossier à été largement médiatisée. Président d'honneur d'Engie et de Suez, il s’était , estimant dans une tribune publiée par Le Figaro, que Suez [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi