Publicité
La bourse ferme dans 5 h 32 min
  • CAC 40

    7 986,86
    -70,94 (-0,88 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 995,51
    -34,84 (-0,69 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    2 344,90
    -11,60 (-0,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 435,44
    -527,01 (-0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,81
    -23,88 (-1,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,55
    +0,72 (+0,90 %)
     
  • DAX

    18 555,09
    -122,78 (-0,66 %)
     
  • FTSE 100

    8 227,30
    -26,88 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2763
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Le treck solidaire vire au cauchemar : « Les filles couraient dans le désert en quête de toilettes »

Elles se préparaient depuis de longs mois à vivre une expérience unique, mais leur aventure a tourné au cauchemar. Plus de 200 participantes sur 800 sont tombées malades durant une course d’orientation aux profits de différentes associations, dans le désert marocain, le Trek Rose Trip. Diarrhée, malaises, pic de fièvre… Cinq jours après les premiers symptômes, certaines sont toujours hospitalisées. Celles qui sont revenues sont traumatisées.

C’est le cas de Charlotte Rigal, kinésithérapeute spécialisée dans la sénologie, qui est tombé malade durant son voyage. La jeune femme de 26 ans se préparait à ce trek depuis un an avec ses copines Sandra et Angélique. Et les trois kinés étaient bien décidées à « se surpasser pour la bonne cause ». « Une partie des bénéfices sont reversés à l'association Ruban rose, mais aussi à Jeune et rose, Enfants du désert et Surfrider foundation, c’est ce qui nous motivait », explique Charlotte Rigal à Paris Match.

Seulement, dimanche 29 octobre, la jeune femme a été prise d’une violente diarrhée au réveil. « Nous étions prévenues qu’en partant au Maroc, il existait un risque de 'tourista', donc je m’étais préparée, j’ai pris un médicament et c’est passé », retrace-t-elle. La jeune femme a ensuite pris le départ de la troisième journée de treck aux côtés de ses copines, « Les Kinettes ». Mais rapidement, la course d’orientation a viré au cauchemar.

39,8 degrés de fièvre

Image

L'équipe des "Kinettes" s'...
Lire la suite sur ParisMatch