La bourse ferme dans 2 h 9 min
  • CAC 40

    6 520,58
    +30,58 (+0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 741,52
    +26,15 (+0,70 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0321
    +0,0103 (+1,01 %)
     
  • Gold future

    1 811,10
    -1,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    23 233,95
    +542,61 (+2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    562,22
    +4,87 (+0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,44
    -0,06 (-0,07 %)
     
  • DAX

    13 651,16
    +116,19 (+0,86 %)
     
  • FTSE 100

    7 504,43
    +16,28 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2226
    +0,0149 (+1,24 %)
     

Travail au noir : définition, risques et sanctions

Le travail au noir est une pratique qui consiste à ne déclarer que partiellement ou pas du tout les heures de travail effectuées par un salarié. Cette dissimulation permet à l’employeur d’échapper au paiement des charges sociales. Ainsi le travail au noir peut prendre différentes formes :

À noter : les secteurs du tourisme, du bâtiment, de la restauration sont des secteurs où le travail au noir est régulièrement pratiqué. Le secteur du service à la personne est également touché.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle qui dopera ou réorientera votre carrière grâce à notre moteur de recherche spécialisé (Commercial, Management, Gestion de projet, Langues, Santé …) et entrez en contact avec un conseiller pour vous guider dans votre choix

Le travail au noir peut être perçu comme une bonne solution pour certaines personnes. Mais avant de se lancer, il est nécessaire de connaître les risques du recours au travail au noir. Le salarié qui se trouve dans une situation de demandeur d’emploi peut être radié de Pôle emploi et voir ses allocations-chômage suspendues tout comme ses allocations familiales ou toute autre aide de l’État. L’employé peut être tenu de payer un rappel d’impôt sur une période maximale de 3 ans avec pénalités de retard pour les rémunérations qui n’ont pas été déclarées. En travaillant au noir, l’employé ne cotise ni pour la retraite ni pour les allocations-chômage. De plus, il n’a aucune couverture par une assurance en cas d’accident du travail ce qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment évaluer et formuler ses prétentions salariales ?
Salarié en forfait jours : quelle incidence sur votre temps de travail ?
Allocation chômage : voici la revalorisation prévue au 1er juillet
Alternance : l'aide à l'embauche d'apprentis et de contrats pro officiellement prolongée
Team building : définition et intérêt

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles