La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 543,79
    +684,16 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Travail à temps partiel : principe, durée et mise en place

·1 min de lecture

Tout employeur peut décider d’embaucher un salarié à temps partiel. Le temps partiel correspond à un travail pendant une durée qui est inférieure à la durée de travail d’un salarié embauché à temps plein.

Le travail à temps partiel doit ainsi être inférieur à 35 heures par semaine (durée légale hebdomadaire de temps de travail), 151,67 par mois (durée légale mensuelle de temps de travail) et 1.607 heures par an (durée légale annuelle de temps de travail).

Une convention collective peut néanmoins prévoir une durée de travail inférieure à 35 heures pour le temps plein (par exemple, 30 heures hebdomadaires). Dans cette situation, un salarié est considéré comme travaillant à temps partiel uniquement s’il réalise moins de 30 heures de travail par semaine.

Tous les salariés, qu’ils soient en CDD (contrat à durée déterminée) ou en CDI (contrat à durée indéterminée) peuvent travailler à temps partiel.

Le recours au temps partiel peut être fait à la demande du salarié ou de l’employeur.

>> À lire aussi - Mi-temps thérapeutique : les règles dans la fonction publique et le privé

Le travail à temps partiel ne peut être inférieur à une certaine durée de travail qui est fixée par convention collective ou accord de branche. A défaut, le salarié à temps partiel ne peut pas effectuer moins de 24 heures par semaine ou 104 heures par mois. Des dérogations sont autorisées quant au respect de cette durée minimale de travail, ainsi :

Aucune durée minimale de travail ne s’applique dans le cas d’un CDD (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Code RH : “Devenir entreprise à mission : comment (bien) se lancer ?”
Que faire si un collègue n'est plus motivé au travail ?
Comment créer sa SARL en 4 étapes ?
CDD successifs : délai de carence et exceptions
Prime de salissure : définition, conditions et montant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles