Marchés français ouverture 1 h 40 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1158
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    23 619,03
    -187,97 (-0,79 %)
     
  • BTC-EUR

    33 513,67
    +1 057,71 (+3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    848,18
    +28,68 (+3,50 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Transition énergétique: va-t-on ouvrir des mines de lithium en Europe ?

·2 min de lecture

L'Europe prépare l'ouverture de mines et de raffineries de lithium, cobalt ou nickel pour tenter de réduire sa dépendance aux importations.

Lithium, cobalt ou nickel, ces métaux essentiels à la fabrication des batteries électriques qui vont remplacer les carburants automobiles contribuant au réchauffement climatique, sont tellement recherchés que l'Europe prépare l'ouverture de mines et de raffineries pour tenter de réduire sa dépendance aux importations.

Même "s'il y a beaucoup de projets de mines en Europe", il n'y a "quasiment aucune production de lithium" d'un niveau de qualité adapté aux batterie actuellement, constate pour l'AFP Robert Colbourn, analyste à Benchmark Mineral Intelligence à Londres, spécialisé sur les métaux de la transition énergétique. "L'Europe n'est pas sur la carte du lithium, ni pour les mines ni pour la transformation", ajoute-t-il. Le premier producteur mondial est l'Australie (plus de 50%), et la Chine raffine plus de la moitié (60%) de "l'or blanc" de la transition énergétique, en le transformant en carbonate ou hydroxyde de lithium. Au total, en incluant le nickel et le cobalt, un rapport français remis au gouvernement cette semaine estime que l'Europe ne dépassera pas 30% d'autosuffisance en 2030 sur ces métaux qui permettent de stocker et transporter l'électricité. Et, alors qu'au moins 38 projets d'usines de batteries sont annoncés en Europe, la question de leur approvisionnement en métaux est loin d'être résolue. Le sujet sera sur la table des ministres européens de l'Industrie les 31 janvier et 1er février à Lens lors du conseil "compétitivité, industrie et marché intérieur". Auparavant, il est dès jeudi au menu d'une conférence à Bercy entre ministres et responsables de la Commission et du Parlement européens.

Lire aussi

Pour les métaux, "il faut des mesures très fortes. L'idée pour les 27 est de ne pas passer d'une dépendance au pétrole à une dépendance aux métaux (...) nous dépendons beaucoup trop de puissances extérieures et notamment de la Chine", souligne une source au ministère français de l'économie. L'Europe peut compter sur des gisements sur son territoire:[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles