La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 778,21
    +37,06 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 266,43
    +39,72 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1592
    -0,0023 (-0,20 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    53 643,11
    -1 621,63 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 494,97
    -10,18 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 579,55
    +13,07 (+0,29 %)
     

Transition énergétique du parc locatif privé : éviter l’échec programmé

·1 min de lecture

Aucun chiffre n’est donné. Le silence le plus complet sur les résultats du dispositif Denormandie, du nom du ministre du logement qui l’a inspiré - aujourd’hui en charge de l’agriculture -, utilisable par les investisseurs personnes physiques depuis le 1er janvier 2019. Cette innovation fiscale était en fait marquante : pour la première fois, l’État favorisait les acquéreurs de logements anciens à rénover et destinés à la location, en leur permettant de réduire leurs impôts un pourcentage du prix de revient de l’opération, achat augmenté des travaux (jusqu’à 21% pour un engagement de louer pendant 12 ans). La faiblesse du dispositif, dûment calibré par Bercy, tenait à ses limites, à peine relâchées au cours du premier confinement : une liste limitative de 244 villes moyennes estimées par l’État en situation d’endormissement, des opérations limitées au cœur de ces villes et pour couronner le tout un inventaire fermé de travaux pouvant être pris en compte, centrés sur la seule rénovation énergétique. Finalement, Julien Denormandie a obtenu en pleine crise que la liste des travaux fût étendue au travaux d’embellissement et que les communes fussent éligibles pour la totalité de leur patrimoine, non seulement leur cœur dégradé.

Faisant il y a peu le bilan du programme Action cœur de ville, conçu pour réhabiliter les villes moyennes délaissées, le Premier ministre n’a pas dit que le Denormandie était un échec. C’est pourtant le cas. Il est temps de créer les conditions de son succès, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénovation énergétique, logements neufs… la ministre du Logement dévoile les dernières priorités du quinquennat
Loyers : comment la surface et la date d’entrée du locataire jouent en Ile-de-France
Tours : comment l'arrivée du TGV a fait bondir les prix immobiliers en 30 ans
Politique du logement : l'urgence d'un Plan
Location étudiante : les arnaques se multiplient, voici comment les éviter

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles